Jean Gabriel Cosculluela, Le livre nu, Beaucoup de bruit pour rien & & Richard Meier, Pour Rien Beaucoup de Bruit

Lignes nues

En un superbe écho et divers suites de “repons” que Richard Meier avais mis à jour dans Pour rien Beau­coup de bruit (tout en célé­brant la plus sur­pre­nante par­ti­tion de John Cage qu’il ren­con­tra à Metz), Cos­cul­luela reprend une telle mise et la poursuit.

Et ce, dans une géo­gra­phie ou un espace par­fait d’édition. Car — si en écri­ture comme en musique le visible “s’abstrait”, s’absente, ima­gine l’invisible — prendre et reprendre dans les mains l’objet livre crée un che­mi­ne­ment synes­thé­sique.
Celui dont Cage a rêvé et celui que Meier ne cesse de créer dans ses éta­le­ments et perçages.

Coscul­luela s’introduit dans cette pers­pec­tive de nudité. Citant Mal­di­ney, il rap­pelle que “qui ouvre le livre ouvre le monde”.
Certes, à la seule condi­tion que, comme se sou­lève la robe d’une femme, ses des­sous à la fois fas­cinent, sidèrent, inquiètent

Face au plai­sir tu sur­git celui qui, a défaut de tuer, reste un trouble inchoa­tif, mur­mure mur­mu­rant de voix qui ont dis­paru mais qui sou­dain, dans le strip-tease chaque fois recom­mencé du livre, se déplient.
Sur­git de l’obscur la lumière qui, moins que dépla­cer les lignes, remet chaque fois en cause leurs limites là où, à priori et jusque-là, le silence se faisait.

Il s’agit de le défaire et d’en déro­ber ce qui peut l’être.

jean-paul gavard-perret

Jean Gabriel Cos­cul­luela, Le livre nu, Beau­coup de bruit pour rien &, Encres de Richard Meier, Voix Edi­tions, Elne, juin 2021.,
Richard Meier, Pour Rien Beau­coup de Bruit (Idem)

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Chapeau bas, Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>