Danielle Berthet & Marie-Philippe, Le temps susceptible des saisons

Là où la clarté est une conquête

Dans un face à face à quatre temps, Marie-Philippe Deloche et Danielle Ber­thet détri­cotent le temps pour faire jaillir l’oeuvre de la seconde depuis ses racines afri­caines jusqu’au bord du lac du Bour­get.
Entre passé empiété et futur anté­rieur, cette “conver­sa­tion de jar­din” devient un lieu d’être, mani­festé en lui même dans l’éclaircie de l’oeuvre consti­tuée en majo­rité de des­sins et de gravures.

Nous contem­plons son secret à tra­vers pay­sages, corps, matières. L’oeuvre est autant une image men­tale  — une “cosa men­tale” —  qu’un récep­tacle aux émo­tions les plus pro­fondes.
A tra­vers ces textes se reposent les inter­ro­ga­tions de Flau­bert et de Spi­noza : “Où com­mence l’âme où finit le corps ?”

Ce n’est en tous les cas qu’en ten­tant de cer­ner au plus près, non seule­ment les corps mais les pay­sages que l’on peut ima­gi­ner appro­cher les âmes. Loin de la seule appa­rence exté­rieure et hors exo­tisme, Danielle Ber­thet indique un cer­tain désordre de la vie, dans une navi­ga­tion entre abs­trac­tion et figu­ra­tion.
Le bistre bas­cule par­fois vers le gris comme le réel dans la poé­sie que l’artiste défend  et illustre par ailleurs dans les rap­ports qu’elle crée avec les écrivains.

Toujours proche d’une dou­leur infuse, l’artiste pour­suit un che­min sou­vent de soli­tude mais aussi de liberté dans l’épuisant para­doxe de faire et d’estomper.
Là où la clarté est une conquête.

jean-paul gavard-perret

Danielle Ber­thet & Marie-Philippe, Le temps sus­cep­tible des sai­sons,  Fola­zil, coll. Tables de Che­vet, Gre­noble, 2020.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>