Laurent & Nathan Grison, Parcourir le silence

Paysages et ter­ri­toires en repons

L’un (Nathan le pho­to­graphe) choi­sit d’abord une de ses pho­tos en joi­gnant trois mots. L’autre (Laurent, écri­vain et père du pre­mier) lui répond par une fic­tion.
Il la fait par­ve­nir à son fils qui lui répond par une autre pho­to­gra­phie et à nou­veau trois mots.

D’où ce voyage entre l’écriture et l’image en noir et blanc qui rap­pelle chaque fois une imbri­ca­tion entre le ter­ri­toire, le temps et les hommes (prin­ci­pa­le­ment des pays qui furent sou­mis au com­mu­nisme).
Il ne s’agit pas pour l’un comme pour l’autre d’embaumer ce qui fut mais de pro­po­ser en double et repons une ren­contre déca­lée, dif­fé­rée qui recon­duit le spec­ta­teur et le lec­teur vers les défi­lés de l’inconscient sans qu’il ne puisse s’extraire du péril des traversées.

Tout se passe comme si, au-delà d’échos sou­vent mor­ti­fères et jusque-là occul­tés, s’ouvrait enfin une brèche là où, par exemple, “des hommes en noir repeignent les murs en deuil blanc” pour sor­tir des vieilles contraintes.
Semblent par­fois réson­ner  les bruits d’acier des parades mili­taires  de jadis.

De la confron­ta­tion com­mu­ni­cante jaillit une zone sous­traite aux rites de l’habitude. Sou­dain le vieux monde vacille. Le regard s’absorbe dans la ruine donc se cal­cine et ce en absence de charmes ano­dins, super­flus pour don­ner nais­sance à un nou­veau tissu du monde.
De la décré­pi­tude des vieilles emphases jaillit un lieu où mouille la vie là où il faut s’efforcer de dan­ser sur les ruines

jean-paul gavard-perret

Laurent & Nathan Gri­son, Par­cou­rir le silence, Edi­tions Uni­cité, 2020, 48 p. — 13,00 €.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>