Lydie Planas, Je anatomique suivi de Dites

Hiatus pour mots dis­pa­rus et langue laminée

Entre la dou­leur et “la silen­cieuse lave de larmes” et un irré­pres­sible éros, Lydie Pla­nas crée une oeuvre qui inter­roge autant le verbe que le corps d’où il jaillit “à la cam­brure de la nuit, aux draps de contes enrou­lés”.
Les mots de désir se ren­versent en diverses façon et fièvres là où le corps de l’autre n’est pas for­cé­ment “en repons”.

Celle qui “lampe” son ventre à la venue d’une loin­taine larme au sein de la nuit tente tout autant d’”arracher le soleil” à la courbe du ciel. Si bien que tout joue entre l’espace et le vide, le corps et ses mots. “Je” devient un cri. Et l’encre le hurle car il faut trou­ver des mots pour l’articuler face aux gouffres du silence.

L’auteure crée ainsi des hia­tus pour des mots dis­pa­rus et à reve­nir là où les humeurs liquides du corps créent un étrange cock­tail. Lydie Pla­nas - en une poé­sie de l’intime — reste d’une extrême pudeur. D’où la force d’un tel tra­vail et de ses équa­tions où res­tent en x ou y l’inconnue en ce creu­se­ment du corps aux sou­ve­nirs de la chair.
Quoique “hié­ra­tique hier à être, hier à dire, tant à taire” , le corps brûle au coeur d’une frus­tra­tion que le pro­ces­sus poé­tique tente tant que faire se peut de bif­fer même dans la rup­ture d’être et d’aimer.

“L’être à la faille du dire, un être sans rien à dire” peut et se doit encore “un mur­mure, un immo­bile bal­bu­tie­ment” où tout bouge encore un peu.
A côté de l’écartement le “M’en noir” ose encore la cou­leur de la chair et le “Men corps”. Il s’agit de tenir où tout crisse dans les laby­rinthes du “je”.

jean-paul gavard-perret

Lydie Pla­nas, Je ana­to­mique suivi de Dites, Richard Meier, Edi­tions Voix, 2020

1 Comment

Filed under Chapeau bas, Poésie

One Response to Lydie Planas, Je anatomique suivi de Dites

  1. Anne Marie Carreira

    Entre la dou­leur et “la silen­cieuse lave de larmes”…

    C’est magni­fique et émouvant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>