Frédéric Lenormand, Le Retour d’Arsène Lupin & Le Noël d’Arsène Lupin

Arsène Lupin tou­jours aussi brillant !

Au mois de novembre 2019, Les Édi­tions du Masque pro­posent deux romans ayant pour héros le célé­bris­sime Gent­le­man cam­brio­leur. Si Le pre­mier est une réédi­tion du livre paru en octobre 2018, le second est inédit.
L’intrigue du Retour d’Arsène Lupin débute avec l’arrestation du cam­brio­leur qui se fait pin­cer par l’inspecteur Gani­mard en vou­lant voler les bijoux d’un maha­radja expo­sés à l’hôtel Meu­rice. Uti­li­sant le prin­cipe des pou­pées russes, Lupin pro­fite de la recons­ti­tu­tion pour s’évader et conti­nuer sa vie sous la per­son­na­lité de Jim Bar­nett, le détec­tive privé.
C’est sous ce dégui­se­ment qu’il reçoit la visite de l’inspecteur Théo­dore Béchoux. Celui-ci vient sol­li­ci­ter son aide dans l’affaire du vol de la plus grosse perle noire. Et Lupin, qui détecte très vite des ano­ma­lies, va se retrou­ver rému­néré pour deux choses, on achète son silence et on le charge de retrou­ver l’original du Dela­croix rem­placé par une copie.

Dans Le Noël d’Arsène Lupin, le héros évo­lue avec la per­son­na­lité d’Eugène Lenor­mand, chef de la Sûreté pari­sienne. C’est le soir de Noël, mais le crime ne s’arrête jamais. Lenor­mand et Béchoux sont convo­qués par le pré­fet Lépine. À cause de la crue, le musée du Louvre déplace des col­lec­tions et, dans le désordre, la Joconde dis­pa­raît de l’atelier de res­tau­ra­tion où elle se trou­vait. Tout accuse Lupin ! Mais si, en tant que chef de la Sûreté il doit rapi­de­ment rame­ner le tableau, en tant que Lupin, il a encore plus de rai­sons.
Il retrouve le voleur qui n’a plus la Joconde. Une décou­verte l’oriente vers une famille de finan­ciers. Et c’est là que les évé­ne­ments se pré­ci­pitent car…

Arsène Lupin reste le héros aux res­sources innom­brables, insai­sis­sable, qui se sort avec brio des situa­tions les plus dif­fi­ciles. Si Mau­rice Leblanc, son créa­teur, avait déjà intro­duit une belle dose d’humour, de gouaille, il est était bien en des­sous de ce que Fré­dé­ric Lenor­mand pro­pose. Pla­çant son intrigue pen­dant une crue de la Seine, une crue qui a l’air très impor­tante, il trouve avec ces inon­da­tions nombre de situa­tions cocasses et l’occasion de nom­breux jeux de mots et réflexions autour de l’eau, des embar­ca­tions et du fait de patau­ger.
Tou­te­fois, s’il s’agit de la crue cen­ten­nale de 1910 elle n’a com­mencé qu’après la mi-janvier.

Si l’humour est très pré­sent, le roman­cier uti­lise celui-ci pour appro­fon­dir son pro­pos jouant avec le second degré, livrer des réflexions sur notre époque, sur les com­po­santes de notre société. Il se moque, par exemple, des gens d’Église qui : “…sont répu­tés hon­nêtes et francs…”, du fonc­tion­na­riat avec Lenor­mand qui face à des taches de clas­se­ment  affirme: “Il n’avait pas rejoint l’administration pour mener une vie terne et sans éclat ! Il était là pour connaître le fris­son de l’aventure ! Le ver­tige de l’inconnu ! L’enthousiasme et la gloire ! Sinon, pour­quoi deve­nir fonc­tion­naire ?“
Quant au Retour d’Arsène Lupin, une série télé­vi­sée por­tant ce titre a été dif­fu­sée sur FR3 en 1989, en 12 épi­sodes. Le hasard veut que le second s’articule autour de Lenor­mand chargé d’arrêter Lupin. La coïn­ci­dence est amusante.

Les récits sont enle­vés, le ton est enjoué, l’écriture fluide est agréable à lire, la gale­rie de per­son­nages est riche ce qui donne lieu à des dia­logues pétillants. Fré­dé­ric Lenor­mand concocte une intrigue de belle fac­ture. Il a su cap­ter et res­ti­tuer l’esprit du per­son­nage, faire vivre son entre­gent et mettre en valeur ses pro­di­gieuses capacités.

serge per­raud

Fré­dé­ric Lenor­mand, Le Retour d’Arsène LupinLe Noël d’Arsène Lupin, Le Masque, coll “Poche”, novembre 2019, 272 et 256 p. – 8, 50 € le volume.

Leave a Comment

Filed under Pôle noir / Thriller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>