Bernard Plasse, Objets cherchés Objets trouvés (exposition)

Quel­que­fois vient à l’évidence un objet jugé de prime abord insi­gni­fiant. C’est pour­tant de cette résur­gence que va s’organiser tout un espace et que d’autre objets vont déter­mi­ner à leur tour d’autres pré­sences. Le temps se montre ici com­plice oublieux de l’âge de l’un et de l’autre, sau­tant un ou deux siècles avec l’espièglerie d’un gamin. C’est plus fort qu’une réfé­rence, c’est une sorte de loi que nous retrou­vons par­fois dans notre manière de vivre.

C’est ainsi que revient s’asseoir sur un scoo­ter, Sophocle, pour don­ner une réplique judi­cieuse à nos modernes phi­lo­sophes. Le désordre tem­po­rel existe et, en règle géné­rale, c’est lui qui nous trouve sans que nous ayons besoin d’aller le chercher.

Ber­nard Plasse

PS: En met­tant une vir­gule après Sophocle m’apparait “ce mot est introu­vable dans la langue fran­çaise”. Où suis-je allé le chercher?

Gale­rie du Tableau, 37, rue Syl­va­belle. 13006 Marseille

Expo­si­tion du 01 au 13 juillet 2019 - Ver­nis­sage le lundì 01 à par­tir de 18h 30

Télé­phone : 04 91 57 05 34. Fax : 09 58 63 05 34

http://www.galeriedutableau.org

Heures d’ouverture de la gale­rie :
de lundi au ven­dredi de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h

 

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, BREVES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>