Lucia Berlin, Un soir au paradis

Pétards tex­tuels mouillés

Mariée trois fois, mère de famille ayant effec­tué de nom­breux métiers et dépla­ce­ments des USA au Chili et retour, l’auteure amé­ri­caine n’a été recon­nue qu’après sa mort. Ce nou­veau recueil de nou­velles dis­pa­rates à l’écriture très par­ti­cu­lière et volon­tai­re­ment pauvre rêve un monde par­fois (mais c’est loin d’être tou­jours le cas)  para­di­siaque aux extra­or­di­naires cou­chers de soleil.
En dépit des fatigues, tout reste pos­sible mais dans un monde noir que cette suite — moins réus­sie que son pre­mier recueil Manuel à l’usage des femmes de ménage — offre.

Des motifs se répètent d’une nou­velle à l’autre autour de la ques­tion du foyer si pré­gnant  pour une auteure qui vécut une exis­tence de bohème où les hommes man­quaient à leurs pro­messes. Les textes fonc­tionnent par ellipses et petites nota­tions sub­tiles. Elles créent la dra­ma­tique de chaque nar­ra­tion dans une ten­ta­tive de désin­vol­ture plus ou moins réus­sie en un registre répé­ti­tif au sein de divers ratages là où, jusqu’aux horaires fixes, des fac­teurs dépriment..
Ces nou­velles fra­giles ne tiennent pas tou­jours leurs pro­messes et ne sont pas les meilleures de l’auteure.

La pla­ti­tude n’est pas absente dans des textes inégaux.  Les nota­tions qui à elles seules vou­draient por­ter le monde n’y réus­sissent pas tou­jours et les pétards de cer­tains textes sont mouillés.
L’humour noir espéré rate sou­vent sa cible même s’il existe de bien beaux moments.

jean-paul gavard-perret

Lucia Ber­lin, Un soir au para­dis, tra­duc­tion de Valéry Mal­foy, Gras­set, 2019.

1 Comment

Filed under Nouvelles

One Response to Lucia Berlin, Un soir au paradis

  1. Pingback: #PartageTaVeille | 17/06/2019 – Les miscellanées d'Usva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>