Thibault Biscarrat, Le livre de mémoire suivi de La lettre première

Sous le signe du Soleil face aux incendies

Partant des images qui se forment dans sa verve poé­tique, Thi­bault Bis­car­rat crée une oeuvre vitale, char­nelle et méta­phy­sique. Elle donne, face à ce qui dévore notre monde, une pré­sence char­gée d’espoir et de sola­rité. Une tel che­min est “vaste comme l’absence” mais c’est celui du seul voyage pour que la poé­sie se rac­corde à des lam­beaux de clarté que l’encre des poème abreuve pour ne pas se lais­ser prendre dans des gouffres.
“L’encre cha­vire les atomes bruis­sants d’espace” mais pour accor­der une place à l’inconnu là où il convient de cher­cher les signes qui chan­ge­ront notre demeure. La poé­sie ne peut donc être pour Bis­car­rat que chant dans un monde dévasté mais où les mots tentent une pos­sible joie en ber­çant les atomes d’étoiles.

Existe là un rêve de démiurge et le livre d’un poète habité par l’Eveil afin que tout reste encore ins­crit sous le signe du Soleil face aux incen­dies. Entre l‘air et l’eau, la réa­lité se décale. Et Bis­car­rat expose donc à l’énigme de l’espace et de corps.
La visi­bi­lité devient un état liquide mais tel­lu­rique. La sen­sua­lité y prend les tour­nures par­ti­cu­lières qui font de la poé­sie une mystique.

jean-paul gavard-perret

Thi­bault Bis­car­rat, Le livre de mémoire suivi de La lettre pre­mière, Edi­tions des Van­neaux, 2019, 90 p. — 17,00 € .

1 Comment

Filed under Poésie

One Response to Thibault Biscarrat, Le livre de mémoire suivi de La lettre première

  1. Biscarrat

    Cher Jean-Paul,
    Je vous remer­cie pour votre lec­ture.
    Bien cor­dia­le­ment,
    Thi­bault Biscarrat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>