Julien Syrac, Complainte du mangeur solitaire

De l’Homme à l’animal

Composé de ter­cets, le livre de Syriac est sai­sis­sant par la bru­ta­lité que lui donne ce choix for­mel. Il épouse la voix d’un man­geur hale­tant dont le rythme épouse celui de la ville. Ce per­son­nage  ne craint pas, dans sa sin­cé­rité, d’enfoncer les portes ouvertes. Non parce que cela est plus facile mais parce que cela est néces­saire dans un monde où la plu­part joue les hâbleurs habiles.
Un tel homme n’en a cure et ne cherche pas à séduire de manière com­plai­sante. Il parle pour ceux que nous sommes et qui se vautrent dans leur por­che­rie avec un moindre sens de l’ humiliation.

D’une cer­taine manière, Syrac parle plus des ani­maux qui nous habitent que de ceux que nous man­geons. Sous nos feintes de gran­deurs, il met le doigt sur nos mes­qui­ne­ries par ces ter­cets qui lacèrent notre peau de cro­co­dile pleu­reur. Une fois de plus, l’auteur se fait cynique mais enjoué. Proche d’un cer­tain nihi­lisme, il ne tombe jamais dedans car pour lui cela serait trop facile.
Et c’est une grande clé du livre qui mélange divers niveaux de culture ou de lit­té­ra­ture. Ce qui n’est pas le plus facile mais apporte une sen­si­bi­lité rica­neuse aux poèmes qui ne divorcent jamais de la vie telle qu’elle est..

Les man­geurs n’ont rien de par­fait. Et c’est un euphé­misme. Le minable s’étale moins avec pusil­la­ni­mité que gaieté et rapi­dité. Nos vies minus­cules et empê­chées s’avancent au gros galop dans une dérive éche­ve­lée, habile et drôle. Elle peut récon­ci­lier avec la poé­sie ceux qui l’apprécient guère. Elle prouve que le genre n’est pas celui des contours mais d’une tra­ver­sée directe de la rue ; pas for­cé­ment pour y trou­ver du tra­vail mais un fast-food pour ceux qui sont tou­jours dis­po­nibles pour plus ou moins bonne bouffe.

jean-paul gavard-perret

Julien Syrac, Com­plainte du man­geur soli­taire, Gal­li­mard, coll. Blanche,  2019.

Leave a Comment

Filed under Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>