Julie Okmün, Borderless

 Fils et filles “perdues”

Julie Okmün a com­mencé son tra­vail pho­to­gra­phique lors de ses périples en Afrique et en Amé­rique Cen­trale. De retour en France, elle uti­lise son art dans un but ouver­te­ment poli­tique. Elle pho­to­gra­phie d’abord les mou­ve­ments sociaux (contre-sommets et autres camps d’activistes en Europe) avant de s’intéresser aux ques­tions de migra­tions et de fron­tières. Elle sai­sit la vie des camps “No Bor­der” de Calais, Bruxelles, puis en Angle­terre, Ser­bie, Ukraine, Grèce et Tur­quie, avant de s’arrêter épui­sée.
Après un moment de recons­truc­tion, elle pho­to­gra­phie de manière moins sys­té­ma­tique mais tou­jours pré­gnante ce qui est lié à l’exploration du rap­port à l’autre, au monde, à soi. Voyages et déam­bu­la­tions, vie en squat, milieux fes­tifs, ten­ta­tives d’habitat flu­vial, moments fami­liaux, vie intime sont sai­sis au fil du temps.

L’artiste réunit ici trois séries aux cou­leurs, vies, désirs paral­lèles et igno­rés Elle ne cherche pas offrir  un tra­vail mili­tant. Elle veut sim­ple­ment témoi­gner lors d’enquêtes libres qui res­semblent à des vaga­bon­dages. Ce qui est sans doute bien mieux car Julie Okmün évite de pas­ser à côté de son sujet : elle s’y laisse por­ter. Sans com­pro­mis et avec acuité.
C’est une manière de vivre d’autres len­de­mains sans for­cé­ment jouir de richesses.

Ici, le corps et l’esprit vont et viennent dans une pra­tique d’une forme d’héroïsme quo­ti­dien, par­fois dur par­fois plus ludique à par­tir d’existences “condam­nées” à la différence.

jean-paul gavard-perret

Julie Okmün, Bor­der­less, Cor­ri­dor Ele­phant, Paris, 2019, 76 p.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>