Exposition Le Monde de Jules Verne (31 mai 2019 — 05 janvier 2020)

DU 31 MAI 2019 AUJANVIER 2020

INAUGURATION : VENDREDI 31 MAI À 18H

Jules Verne est l’auteur fran­çais le plus tra­duit au monde. Si le capi­taine Nemo, Michel Stro­goff et Phi­leas Fogg appar­tiennent au patri­moine cultu­rel de la pla­nète, c’est aussi que leur auteur incarne à la fois un pays et une époque. Dans ce 19e siècle nais­sant, la bour­geoi­sie libé­rale et réfor­ma­trice s’affirme comme la classe sociale déter­mi­nante qui forge les armes d’un nou­veau pou­voir basé sur la finance et l’industrie. À par­tir de 1863, Jules Verne s’évertue à écrire le roman de la science c’est-à-dire à rem­pla­cer le récit du mer­veilleux par un autre, celui d’une huma­nité pen­sante et sur­tout savante. La décou­verte de la terre, le rôle de la science, l’instruction pour tous… sont les valeurs de la république.

Une œuvre extra­or­di­naire
Au XIXe siècle, à mesure que le savoir se répand en Europe, le nombre des lec­teurs s’accroît et l’édition se trans­forme. Elle s’adresse à un public tou­jours plus large et plus diver­si­fié. Ses assises se déve­loppent rapi­de­ment. La publi­ca­tion d’un livre devient, bien sou­vent, une spé­cu­la­tion ; le lan­ce­ment d’une col­lec­tion, une aven­ture. C’est l’un des mérites de l’éditeur Pierre Jules Het­zel d’avoir com­pris cette évo­lu­tion et d’avoir contri­bué à l’orienter. La grande vedette de sa mai­son a été Jules Verne, qu’il n’a cessé de conseiller et d’appuyer. Il s’est d’ailleurs atta­ché à ce que ses ouvrages ins­truisent plus qu’ils n’amusent et qu’ils soient une école de réso­lu­tion, de cou­rage et d’énergie.

La science consti­tue la clé et la struc­ture des Voyages extra­or­di­naires dans les mondes connus et incon­nus dont la paru­tion régu­lière va se pour­suivre pen­dant plus de qua­rante ans. Œuvres didac­tiques, ils sont une his­toire des Hommes en 62 romans et ménagent mal­gré tout une part impor­tante à l’imaginaire. Les don­nées scien­ti­fiques sont tra­duites en termes d’action, trans­for­mées en péri­pé­ties qui menacent ou faci­litent les entre­prises de per­son­nages variés et truculents.

L’EXPOSITION LE MONDE DE JULES VERNE
Le par­cours est rythmé par les écrits de Jules Verne à par­tir des­quels s’articulent la marche du monde des sciences et des tech­niques : gra­vures, papiers peints, des­sins et frise chro­no­lo­gique s’entremêlent pour magni­fier l’itinéraire d’un homme extraordinaire.

Le roman géo­gra­phique
Les Voyages extra­or­di­naires célèbrent l’espace et le temps, la géo­gra­phie et l’histoire, sciences chères à Jules Verne, fervent admi­ra­teur d’Elisée Reclus. Des entrailles de la Terre, des fonds sous-marins, aux conti­nents, à l’air et à l’espace, en pas­sant par les pôles et la Lune, l’ambition des Voyages extra­or­di­naires est défi­nie : il s’agit de par­cou­rir l’espace géo­gra­phique, d’écrire et de décrire la Terre, d’interroger l’homme face à un monde qui évo­lue. Ils ne consti­tue­raient pas une aussi fabu­leuse saga sans les per­son­nages contras­tés qui peuplent et animent les romans. C’est en somme une véri­table épo­pée dont le héros est l’homme de science, géo­graphe, bota­niste, phy­si­cien, chi­miste, astro­nome, mathé­ma­ti­cien et, d’une manière plus géné­rale, ingé­nieur ou chercheur.

La scé­no­gra­phie confronte ici des textes de Jules Verne avec les images des per­son­nages en action au tra­vers de gra­vures ou d’affiches de cinéma. Une carte géante per­met de visua­li­ser les iti­né­raires du capi­taine Nemo, du mar­chand têtu Kara­ban ; de l’ingénieur Samuel Fer­gus­son, de l’émissaire poli­tique Stro­goff ou bien de Dick Dand, capi­taine de 15 ans…

La conquête des mers et des airs
Les romans de Jules Verne com­portent très sou­vent des scènes mari­times. Dans sa volonté de faire par­cou­rir tous les points du globe à ses héros, l’écrivain leur fait tra­ver­ser des mers connues comme la Médi­ter­ra­née ou la Mer Noire, des vastes éten­dues océa­niques ou des mers polaires encore inex­plo­rées. Tan­dis que Nemo tra­verse les mers à la recherche du pôle Sud, Hat­te­ras vise à rejoindre le pôle Nord.
Quant à l’avenir de la loco­mo­tion aérienne, il appar­tient à Robur qui affronte le ciel alors que Bar­bi­cane, Nicholl et Ardan tentent de décou­vrir l’infini du cos­mos et les secrets de l’astre lunaire.

Gra­vures, maquettes et des­sins rythment le récit dans une atmo­sphère rap­pe­lant les bleus infi­nis des mers ou du ciel, mêlant l’infiniment petit à l’infiniment grand. Les des­sins pré­sen­tés de Jean-Pierre Bou­vet accom­pagnent le récit comme autant de recons­ti­tu­tions des machines décrites par Jules Verne dans ses ouvrages : autant de pein­tures de l’imaginaire à décou­vrir et à faire rêver.

1ER ETJUIN 2019
Les Ren­contres de la Saline royale : l’oeuvre de Jules Verne

Dans le cadre du cycle des Ren­contres de la Saline royale, un week-end ponc­tué de confé­rences, tables rondes et pro­jec­tions de films sera dédié à l’oeuvre de Jules Verne.

SAMEDI 1ER JUIN
16h30 • 17h15
Jules Verne et la Science
Confé­rence de Joëlle Dus­seau
17h25 • 18h10
Jules Verne, Voya­geur extra­or­di­naire
Confé­rence de Jean-Yves Pau­mier
18h15 • 19h00
Table ronde
20h30 • 22h00
Pro­jec­tion du film Les Aven­tures fan­tas­tiques
de Karel Zeman

DIMANCHEJUIN
10h00 • 10h45
Jules Verne et les Femmes
Confé­rence de Phi­lippe Lan­gue­neur
10h50 • 11h35
Le Cinéma d’après les romans de Jules Verne
Confé­rence de Phi­lippe Bur­gaud
11h40 • 12h30
Jules Verne, une vision très moderne de la Nature
Confé­rence de Lau­rence Sudret

LA SALINE ROYALE D’ARC ET SENANS

25610 ARC ET SENANS

visites@salineroyale.com
http://www.salineroyale.com
+33 (0)3 81 54 45 45

Leave a Comment

Filed under BREVES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>