Widlawa Szymborsa, De la mort sans exagérer

La son­geuse insomniaque

Lorsqu’elle reçut le prix Nobel en 1996, Wis­lawa Szym­borska était un nom quasi inconnu aux lec­teurs fran­co­phones de poé­sie. Hors de son pays, elle  était sou­vent igno­rée. Et à tort. Le Livre ras­semble des frag­ments de neuf recueils qui tra­versent 50 années de la pro­duc­tion de la poé­tesse. Elle prend soin au pas­sage de ras­su­rer ses lec­teurs lorsqu’elle écrit : “Il n’est point de vie qui, / même un court ins­tant, / ne soit immor­telle.” Nous voilà presque ras­su­rés…
L’oeuvre est sin­gu­lière par sa sim­pli­cité éloi­gnée de toute obs­cu­rité ou faci­lité for­melle. L’auteure y déve­loppe les thèmes phi­lo­so­phiques et méta­phy­siques sans aucune pesan­teur ou logo­ma­chie mais avec une iro­nie qui trans­forme le tra­gique en quasi plaisanterie.

Wislawa Szym­borska s’est tou­jours tenue à l’écart des médias et cela au détri­ment de toute noto­riété. Elle tra­duit la capa­cité de vivre sans illu­sion et sans reje­ter (au contraire) les grands ques­tion­ne­ments plon­gés au vif de la vie quo­ti­dienne. Elle est deve­nue l’empêcheuse de tour­ner en rond. La remise en cause des normes et des habi­tudes trans­fuse avec un art consommé de l’humour noir.
La per­plexité du monde passe dans son lan­gage comme une lettre à la poste. Reven­di­quant sa faculté à “l’ignorance”,  elle reste la son­geuse insom­niaque  capable d’ajouter un der­nier mot — même à la mort et aux limites de l’humain trop humain. Elle en devient la meneuse dis­crète de revue, la mon­treuse de ses marionnettes.

jean-paul gavard-perret

Wid­lawa Szym­borsa, De la mort sans exa­gé­rer, trad. polo­nais Piotr Kaminski, Gal­li­mard, Paris, 2019, 320 p. –10, 20 €.

Leave a Comment

Filed under Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>