Luis Mizon & Frederic Jacques Temple, L’île dont les yeux regardent le ciel

Algo­rithme de l’image

Dans ce livre écrit en duo les dogmes de l’esthétique pri­mi­tive des statues-mehirs du Lar­zac se mêlent aux “Moais” de l’Ile de Pâques. Au sein de telles figu­ra­tions, le tra­vail de la poé­sie non seule­ment tra­verse les temps et les espaces mais ouvre qua­si­ment à la fois sur l’onirisme et vers une vision “lyn­chéenne” des êtres et du monde.
Les deux poètes plongent en un uni­vers à la fois ouvert et fermé. En consé­quence, si la figu­ra­tion fait loi, on est loin du réa­lisme poé­tique. Tout est sou­levé d’une puis­sance tel­lu­rique. Le lec­teur est pris dans un uni­vers for­mel à la recherche de l’algorithme de l’image.

L’ico­no­gra­phie crée une para­doxale écri­ture de la moder­nité. Elle joue sur une néces­saire ambi­guïté et un déca­lage. Elle trans­forme le lec­teur en un être à la fois libre et aimanté à la sta­tuaire la plus forte et pri­mi­tive, dotée d’un émoi sans fron­tières tem­po­relles ou géo­gra­phiques.
Alors, et comme tou­jours lorsque des regards habi­tés le contemplent, un uni­vers riche se fait jour. Le res­sort dra­ma­tique tient pré­ci­sé­ment à ce regard pro­fond et tor­turé porté sur le monde. 

Nous retrou­vons ici deux voix qui, au milieu des palus oubliés ou sous le vol ralenti des hérons et leur ailes de cendre, font jaillir de la terre des dieux qui ne sont pas morts.
Dans leur coeur de pierre, le sang rem­place l’eau du Déluge sur le monde qui bas­cule. Un soleil rouge le regarde.

jean-paul gavard-perret

Luis Mizon & Fre­de­ric Jacques Temple, L’île dont les yeux regardent le ciel,  éditions Méri­dianes, coll. Duo, Mont­pel­lier, 2019 — 12,00 €.

Leave a Comment

Filed under Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>