Exercice d’authenticité : entretien avec le photographe Guillaume Varone (Début)

Dans un monde où le tout à l’égo est de mise, Guillaume Varone fait figure d’exception et de dis­cré­tion. Certes, les pho­to­gra­phies du Lau­san­nois parlent pour lui mais pourra-t-il s’imposer sans ren­for­cer sa confiance en lui et en son tra­vail ? Il le mérite. Rares sont en effet les pho­to­gra­phies d’une telle vérité et sim­pli­cité. L’artiste ne cherche jamais l’exploit mais la jus­tesse. Il sait pour­tant “tirer ses pho­tos par les che­veux” (d’un modèle) lorsque cela s’impose.


Avec lui, le visage devient pay­sage, le pay­sage un visage. Loin du voyeu­risme, Varone ne caresse ne l’intime qu’avec bien­veillance et par­tage. Les traits du visage parlent mais — comme chez Bau­de­laire et quoique avec d’autres inten­tions — “la che­ve­lure” aussi. Varone au besoin pho­to­gra­phie son modèle de trois-quarts ou de dos pour atteindre au plus juste com­ment les coif­fures per­mettent de com­prendre le sujet. C’est une ques­tion de lumière sans doute mais d’attention encore plus.

Voir le site : Ana­lix Fore­ver (Genève, Paris)

 Entretien : 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
L’envie de décou­vrir et de redé­cou­vrir le monde qui m’entoure.

Que sont deve­nus vos rêves d’enfant ?
Envo­lés avec l’enfance.

A quoi avez-vous renoncé ?
A plein de choses, mais la vie est faite de sur­prises et m’apporte sans cesse de nou­velles occa­sions que je n’avais pas envisagées.

D’où venez-vous ?
D’un bloc opé­ra­toire, d’un jar­din pai­sible face à des mon­tagnes vertigineuses.

Qu’avez-vous reçu en dot ?
Des valeurs comme le res­pect des autres, l’honnêteté et l’envie d’avancer.

Un petit plai­sir — quo­ti­dien ou non ?
Obser­ver les gens et les scènes de la vie quotidienne.

Qu’est-ce qui vous dis­tingue des autres artistes ?
Tout et rien, à cha­cun son chemin.

Com­ment définiriez-vous votre approche de l’intimité des femmes et du pay­sage ?
Sin­cère, authen­tique et respectueuse.

Quelle est la pre­mière image qui vous inter­pella ?
Une carte pos­tale de ma mar­raine que j’ai reçue à 4 ans et que je garde précieusement.

Et votre pre­mière lec­ture ?
Je ne m’en rap­pelle pas.

Quelles musiques écoutez-vous ?
Toutes celles qui m’interpellent et me font res­sen­tir quelque chose.

Quel est le livre que vous aimez relire ?
En ce moment, les livres de pho­tos de Saul Leiter.

Quel film vous fait pleu­rer ?
Ce n’est pas tant le film que l’état d’esprit dans lequel je suis qui me fait pleurer.

Quand vous vous regar­dez dans un miroir qui voyez-vous ?
Mon humeur du moment

A qui n’avez-vous jamais osé écrire ?
A plein de monde, je pré­fère l’image et la parole au texte.

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ?
L’Islande pour ses pay­sages et ses lumières.

Quels sont les artistes et écri­vains dont vous vous sen­tez le plus proche ?
Les pho­to­graphes qui se dévoilent à tra­vers leurs images.

Qu’aimeriez-vous rece­voir pour votre anni­ver­saire ?
Un livre de pho­tos inspirant.

Que défendez-vous ?
Mes valeurs.

Que vous ins­pire la phrase de Lacan : “L’Amour c’est don­ner quelque chose qu’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas” ?
Que cha­cun exprime son amour à sa manière et que c’est ce qui le rend si fort.

Que pensez-vous de celle de W. Allen : “La réponse est oui mais quelle était la ques­tion ?“
Que ça m’arrive aussi d’agir de la sorte…

Quelle ques­tion ai-je oublié de vous poser ?
Toutes celles qui vien­dront par la suite.

Intro­duc­tion et entre­tien réa­li­sés par jean-paul gavard-perrret pour lelittteraire.com, le 3 décembre 2018.

2 Comments

Filed under Entretiens, Erotisme

2 Responses to Exercice d’authenticité : entretien avec le photographe Guillaume Varone (Début)

  1. Pingback: Guillaume Varone : Visages-paysages | Analix Forever's Blog

  2. Pingback: Un beau DEBUT | Analix Forever's Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>