Serge Demarchi, Exposition

L’ entre­bâille­ment de la vie à l’affût

Fran­chir la fron­tière, modi­fier les mani­fes­ta­tions visibles du monde, trans­for­mer sa per­cep­tion demeure le tra­vail majeur de l’art. Tou­te­fois, à cet effort que celui-ci demande à ceux qui s’y engagent, beau­coup répondent, dans l’art contem­po­rain, de biais. Demar­chi à l’inverse l’affronte afin de mon­trer ce qui dans les pay­sages  mys­té­rieux per­met un  pas­sage.
L’artiste recon­duit le sujet-regardeur vers les défi­lés de son incons­cient, en blo­quant en lui les moyens de ” se défi­ler ” devant le ” péril ” (sup­posé) de la tra­ver­sée pro­po­sée afin de lut­ter contre l’enlisement des  jours. Et ce, même  si l’être sou­vent se dérobe avec la même ambi­guïté qu’une femme fuit en sa nudité.

La ” jouis­sance ” que pro­voque une telle oeuvre n’a donc rien d’un leurre mais d’une dif­fi­culté : car elle ne se laisse pas faci­le­ment appri­voi­ser. L’ “avè­ne­men­tiel” affirme donc une ambi­tion autre que le simple désir de repro­duc­tion. Demar­chi réin­vente des ver­tiges, nous pousse hors de,  s’approprie  notre envi­ron­ne­ment pour  faire fran­chir une frontière.Sa manière impec­cable de peindre ouvre le regard à une sorte de ver­tige de la pré­sence : pay­sages et por­traits créent une  angoisse mais aussi un plai­sir par ce réap­pren­tis­sage de la beauté.
La béance ocu­laire s’inscrit ainsi dans la pein­ture de pay­sage de l’artiste sous la moda­lité d’un mys­tère dans (de Cabourg, Paris ou Venise) dif­fé­rentes occur­rences sem­blant sor­tir d’un autre royaume. Les reflets lumi­neux qui se concentrent sur le plan supé­rieur (ciel) font le jeu de l’entrebâillement de la vie à l’affût plus bas et donné le plus sou­vent par des touches de blanc.

jean-paul gavard-perret

Serge Demar­chi, Expo­si­tion, Prieuré du Bourget-du-Lac,  à par­tir du 13 novembre 2018.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>