Sophie Calle, Parce que

Causes et conséquence

Sophie Calle n’a pas de rai­son de se méfier de l’image. Pour preuve, elle y est ren­trée par acci­dent (et pour séduire son père) en pho­to­gra­phiant son lit où dor­maient connu(e)s ou inconnu(e)s. Il y avait là et entre autres l’épouse du regretté Ber­nard Lamarche Vadel (Gaé­tane) avant que cette com­pagne devienne célèbre sous ce « double nom » (cf. son livre chez Verticales/Gallimard).
Grâce à lui, Sophie Calle entra dans le monde de l’art contem­po­rain. Ce der­nier lui en fut bien rede­vable — au même titre que la lit­té­ra­ture. Depuis, en effet, l’artiste invente divers jeux (par­fois dan­ge­reux) qu’elle dédouble en par­ties ima­geantes et tex­tuelles. La cri­tique a retenu sou­vent son exhi­bi­tion­nisme ou plu­tôt ses exhi­bi­tions. Der­rière s’y cache pour­tant bien autre chose : une extrême pudeur et une intel­li­gence rare.

Pour l’amour des titres et par effet des voiles qui se retirent (et qui demeurent une de ses thé­ma­tiques pré­fé­rées), Sophie Calle a choisi des pho­to­gra­phies sur les­quelles, avant que la soie qui la cache se sou­lève, est donné le com­men­taire ou la rai­son ( enfin une, car celles de l’inconscient nous dépassent) qui l’a pous­sée à appuyer sur le déclen­cheur. La pho­to­gra­phie se découvre donc, en un second temps, dis­si­mu­lée dans l’interstice de la reliure à la japo­naise qui inverse le rap­port clas­sique où nor­ma­le­ment l’image pré­cède le texte.
Néan­moins, cette double osten­ta­tion pos­sède un aspect par­ti­cu­lier : tout reste de l’ordre de l’énigme et du mys­tère. Pas ques­tion de don­ner des clés au lec­teur sinon celle que le curieux intro­duira là où les secrets sont mon­trés mais ne pos­sèdent rien de salace. Proche de l’intime, la créa­trice ne s’abandonne jamais à une telle faci­lité et com­mo­dité. Ce livre est donc l’histoire d’une acces­sion à soi par l’intermédiaire de l’autre.

jean-paul gavard-perret

Sophie Calle,  Parce que, Edi­tions  Xavier Bar­ral, Paris, 2018 — 32,00 €.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>