Don Herron, Tub Shots (exposition)

Que d’eau

Pour Don Her­ron les songes réveillés sont tou­jours vrais. Il suf­fit de leur don­ner l’occasion de s’exprimer. Chez le pho­to­graphe, ils se voient dans les bai­gnoires (et leurs bas-fonds) des per­son­na­li­tés artis­tiques under­ground qu’il a pho­to­gra­phiées à Los Angeles puis New-York et 1977 à 1992.
Cer­tains semblent prendre racine en se pro­pa­geant comme des algues. Il faut les regar­der avec toute la lumière et l’obscurité que chaque prise pos­sède. D’autres s’exhibent ou se cachent. Mis à nu, il est donc plus facile à l’artiste de fouiller les recoins et la noir­ceur qui ne résistent pas. Sur­git une étrange dérive ins­crite sous le sceau d’une forme de noyade.

Le corps y est com­plè­te­ment engagé afin que sur­gissent des motions sur une sur­face qui fait des vagues. L’artiste tient sans flé­chir dans ce face à face. Il est lui-même tel un pois­son devant ceux qui brillent sous la vague qui délie les membres et les âmes. Le monde n’est plus enve­loppé dans des draps qui endorment.
Reste cet abou­tis­se­ment fait d’un natu­rel ou d’une gêne que les modèle affichent sans fards ou avec pudeur face au regar­deur. Il y a truands et voyous, artistes de génie (Keith Haring, Peter Hujar, Robert Map­ple­thorpe, Cookie Muel­ler, Ethyl Eichel­ber­ger, Annie Sprinkle, Holly Woo­dlawn) ou fai­seurs. Dans chaque photo, tout dépend de com­ment le corps et l’esprit suivent leur route. L’artiste enchaîne, reprend. Et si cer­tains sont des pros de la nuit et d’autres de la lumière, nus comme des vers, la dif­fé­rence est peu visible.

jean-paul gavard-perret

Don Her­ron,  Tub Shots, Daniel Cooney, New-York, du 13 sep­tembre au 3 novembre 2018.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>