Frank Cho & Marcio Menyz, Skybourne

Une nou­velle géné­ra­tion de Super-héros 

Frank Cho, qui est l’un des des­si­na­teurs et illus­tra­teurs les plus recher­chés par les grandes socié­tés de Comics aux USA, fait son entrée dans la col­lec­tion Comics de Del­court avec Sky­bourne, Cet album est son pre­mier pro­jet per­son­nel où il assure la créa­tion du cadre, des décors et des per­son­nages, le scé­na­rio et le des­sin. Son des­sin se carac­té­rise par un dyna­misme intense et de superbes jeunes femmes aux formes épa­nouies.
Lazare, l’ami de Jésus, a été res­sus­cité par ses soins. Les quatre évan­gé­listes offi­ciels res­tent très dis­crets, pour ne pas dire muets, quant à sa seconde vie. Frank Cho ima­gine qu’il a repris ses occu­pa­tions fami­lières et qu’il a fait trois enfants, Abra­ham, Grace et Tho­mas. Ceux-ci, compte tenu du géni­teur res­sus­cité, sont dotés de capa­ci­tés remar­quables : ils sont immor­tels, dis­posent d’une force colos­sale et pos­sède un épi­derme impé­né­trable. Ils tra­vaillent, depuis des temps immé­mo­riaux, pour la Fon­da­tion Moun­tain Top, une struc­ture pilo­tée par le Vati­can dont l’objet est la pro­tec­tion de la foi catho­lique en enfer­mant les objets et les créa­tures magiques. Le siège, appelé le Caveau, se situe dans les Alpes suisse près de Zermatt.

Le récit débute, il y a 29 ans, au-dessus de la Chine. Un homme tombe du ciel. Deux pay­sans se pré­ci­pitent vers le point de chute. Au fond d’un trou, ils découvrent un indi­vidu qui ouvre les yeux et qui dit : “Merde !
Dans les docks d’Istanbul, de nos jours, Grace Sky­bourne est ame­née vers Ahmed. Elle vient cher­cher l’artefact ache­tée par la Fon­da­tion. Le ven­deur remet en cause le mar­ché au pré­texte qu’on ne lui avait pas dit la nature de l’épée. Bien qu’elle soit habi­li­tée à faire une nou­velle offre, l’affaire dégé­nère en un com­bat violent, une course pour­suite effré­née qui se clôt par la mort d’Ahmed et l’épée entre les mains de Grace.
Sur le che­min du retour, un homme, debout sur la route, les attend. Ses pou­voirs sont supé­rieurs à ceux de Grace. Il la tue et s’empare de l’arme, qui n’est autre qu’Excalibur.
Un envoyé du Vati­can arrive en Chine pour convaincre Tho­mas de prendre la suite de sa sœur car la situa­tion est pré­oc­cu­pante, très préoccupante…

L’auteur uti­lise un réjouis­sant bric-à-brac de mythes les plus divers qu’il réunit et assemble avec cohé­rence pour un résul­tat ori­gi­nal. On retrouve ainsi des ani­maux mythiques, des par­ties des mytho­lo­gies grecque, romaine et celte, la légende arthu­rienne avec Exca­li­bur, de la magie, du fan­tas­tique, jusqu’à une bombe ato­mique…
Cet album est d’abord un récit d’aventures et d’action. Frank Cho donne des scènes de com­bat impres­sion­nantes, met en œuvre des monstres redou­tables et impulse à son intrigue dyna­misme et puis­sance. Il n’hésite pas à faire écla­ter les corps, jaillir les tripes et le sang, le tout pour le ser­vice d’une fon­da­tion chrétienne.

Signant de savou­reux dia­logues tant pour les scènes de batailles que lors des dis­cus­sions entre amis et/ou enne­mis, il fait preuve d’ironie, avec un humour sou­vent décalé. Ainsi, sur une vignette où un cen­taure che­vauche une licorne, un pla­card rouge masque une par­tie de la scène en annon­çant : “Cen­suré pour que l’équipe édi­to­riale ne perde pas son job. ” C’est, en fait, une réponse à l’Amérique puri­taine qui a jugé cer­taines de ses cou­ver­tures trop auda­cieuses. Grace se rha­bille et râle : “Tu crois qu’en deux mille ans ils auraient pondu un tee-shirt bien coupé ?
Sky­bourne se révèle une excel­lente sur­prise. On y retrouve le meilleur du Comic avec, aux manettes, un des plus grands créa­teurs dans le genre.

serge per­raud

Frank Cho (Scé­na­rio et des­sin), Mar­cio Menyz (cou­leur), Sky­bourne, tra­duit de l’anglais (États-Unis) par Hélène Remaud, Del­court, coll. “Comics”, mai 2018, 162 p. – 16,50 €.

 

Leave a Comment

Filed under Bande dessinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>