Maya Kandel, Les Etats-Unis et le monde. De George Washington à Donald Trump

Un monde for­cé­ment américain ?

Un livre court, syn­thé­tique et dense. C’est ainsi qu’on pour­rait résu­mer la très inté­res­sante étude de Maya Kan­del sur les Etats-Unis et le monde. L’auteur décrit en effet deux siècles de poli­tique étran­gère, depuis les Pères fon­da­teurs jusqu’à Donald Trump en les ana­ly­sant à tra­vers le prisme des valeurs fon­da­trices de la répu­blique étoi­lée.
Remet­tant en cause l’existence même de l’isolationnisme, Maya Kan­del montre bien l’existence d’un excep­tion­na­lisme intrin­sèque au modèle amé­ri­cain, qui s’est d’abord voulu exem­plaire, défen­sif, puis a cher­ché à par­tir de Wil­son à s’exporter dans le monde afin de le remo­de­ler à l’image de l’Amérique.

Bien mis en valeur, le rôle du Congrès dans les débats mais aussi les déci­sions de poli­tique étran­gère. Rôle amoin­dri avec la pré­si­dence impé­riale de la guerre froide mais jamais aboli.  Bien décryp­tée, la mili­ta­ri­sa­tion de la poli­tique étran­gère à par­tir des années 1950, laquelle donne sa pleine mesure avec l’hyperpuissance des années 1990. On appré­ciera le por­trait bien ciselé de Wil­son qui se prit pour Moïse en regret­tant la rapi­dité avec laquelle la période Rea­gan pour­tant cru­ciale est trai­tée.
Le concept d’interventionnisme huma­ni­taire cher à Clin­ton – huma­ni­taire seule­ment pour ceux qui en sont les béné­fi­ciaires – aurait peut-être mérité plus de réserves. Par contre, l’auteur montre avec lim­pi­dité que cette poli­tique droitdel’hommiste ras­semble « fau­cons démo­crates et néo­con­ser­va­teurs répu­bli­cains » (rap­pe­lons aussi que ces der­niers viennent de la gauche amé­ri­caine). L’élection de 2016 et le pro­gramme d’Hillary Clin­ton furent à ce titre éclairants.

Bien sûr, le tour­nant Obama – car c’en est un incon­tes­ta­ble­ment – est ana­lysé avec acuité et non sans admi­ra­tion par Maya Kan­del. On lui saura gré de nous avoir évité les pon­cifs habi­tuels sur Trump et d’avoir replacé son action dans le pro­lon­ge­ment de celle d’Obama, même si cela n’apparaît pas au pre­mier abord ! Car la poli­tique étran­gère connait ce que l’auteur appelle une triple crise : de légi­ti­mité, de cré­di­bi­lité et de moyens. Disons-le, Trump n’est pas un extra-terrestre et s’inscrit dans une tra­di­tion diplo­ma­tique amé­ri­caine.
Pour résu­mer, ce tra­vail pas­sion­nant et bien écrit mérite qu’on le lise.

fre­de­ric le moal

Maya Kan­del, Les Etats-Unis et le monde. De George Washing­ton à Donald Trump, Per­rin, avril 2018, 197 p. — 18,00 €.

Leave a Comment

Filed under Essais / Documents / Biographies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>