Zeno Bianu & Richard Texier, Cahiers de la libellule rouge

Ampli­fi­ca­tion de l’intime

Zéno Bianu demeure un poète d’exception. Il sait s’étendre sur le cos­mos en se cou­chant au fond des mots pour perdre la tête “et un peu plus”. Il est capable d’épingler toutes les brû­lures mais aussi les ravis­se­ments. Ses rêves et ses cau­che­mars font qu’il se retrouve en sueur aux rayons de la lune au sein de celle qui la méta­mor­phose en élixir d’ange jusque dans l’abîme d’un tom­beau ouvert de tou­jours. Elle devient ici libel­lule : “Au cœur du vent /au cœur du sang / tu sillonnes l’infini”. Le coléo­ptère est celui du cœur à la ren­verse. Bianu trouve en elle le ravis­se­ment.
Dans le désordre uni­ver­sel elle res­sent un petit bon­heur. Par sa pré­sence se crée la “Per­cep­tion fré­mis­sante /qui vou­drait oublier/ la science des larmes”. Et d’ajouter “Le voyage se fait à rebours /la lumière /sans parti pris”. Néan­moins, en une telle étrange prin­cesse de l’azur qui ne dérive qu’au raz de l’eau “Jamais on ne découvre / la der­nière pièce du puzzle”. Elle plonge sans doute à la tom­bée du jour dans les nuits de sources. Ses ailes trans­lu­cides en éclairent la dou­ceur et le secret com­pa­rable à celui de la femme que l’amour met dans les bras pour chan­ger leur monde.

Bianu, ici et comme tou­jours, rede­vient verbe, verbe presque sans limite “où rien ne serait dit” sinon le pres­sen­ti­ment d’un tout non au-delà mais dans le monde. Celui-ci reste néan­moins en dia­logue avec des dieux. Ils sont bien plus grands que l’Unique ou ceux de l’Olympe. Et ce, dans la sola­rité d’une conscience habi­tée et elle même ailée qui ne cesse de per­mettre à l’être de deve­nir qui il est.

jean-paul gavard-perret

Zeno Bianu & Richard Texier, Cahiers de la libel­lule rouge, Fata Mor­gana, Font­froide le Haut, 2017, 24 p.  — 22 exem­plaires sur vélin pur fil de Rives, numé­ro­tés, com­por­tant cha­cun trois pein­tures de Richard Texier.

 

 

 

Leave a Comment

Filed under Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>