Mélanie Veuillet, Tools of disobedience

Le cata­logue de la Suissesse

La Suis­sesse Méla­nie Veuillet docu­mente astu­cieu­se­ment les formes d’organisations humaines et leurs concep­tions qui ont par­tie liée avec l’aliénation, le contrôle et la sur­veillance.
En 185 pho­to­gra­phies, la créa­trice pré­sente dans Tools of diso­bi­dience  des d’objets fabri­qués clan­des­ti­ne­ment par les déte­nus d’établissements péni­ten­tiaires de la Suisse Romande. Les « artistes » bruts fabriquent du pré­sent en pro­po­sant des équi­va­lences plas­tiques poé­tiques aux objets qu’ils recréent.

L’artiste les a pho­to­gra­phiés « in situ » et les pré­sente sous forme de cata­logue de vente par cor­res­pon­dance. Au regar­deur de s’y frayer un che­min afin de décou­vrir ces méta­mor­phoses, signes d’une res­pi­ra­tion et d’une inven­ti­vité au sein des colo­nies péni­ten­tiaires.
La pho­to­graphe ne se veut pas seule­ment visi­teuse mais pro­pose les marques d’une ouver­ture secrète, d’un pas­sage étran­ger. Elles témoignent de la marque man­quante de la liberté.

jean-paul gavard-perret

Méla­nie Veuillet, Tools of diso­be­dience, Edi­tions Patrick Frey, Zurich, 2017.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>