Philippe Charlot & Grégory Charlet, Les sœurs Fox — t.1 : “Esprits êtes-vous là ?”

La nais­sance du spi­ri­tisme moderne

En 1904, dans l’État de New York, un jour­na­liste regrette d’avoir été l’instrument de la perte, il y a dix ans, de Mar­ga­ret Fox, la per­sonne la plus incroyable qu’il a pu ren­con­trer.
L’histoire débute cinquante-six ans plus tôt, dans une mai­son froide, dénom­mée par les habi­tants de la petite ville comme la mai­son du meurtre et qui la répu­ta­tion d’être han­tée. Le pas­teur Fox vient d’y emmé­na­ger avec son épouse et deux fillettes, Mar­ga­ret et Kate. Cette der­nière s’amuse à pro­vo­quer des cra­que­ments pour effrayer sa mère. Elle invente un inter­lo­cu­teur qu’elle appelle Mon­sieur Pieds Four­chus, qu’elle désigne comme l’auteur des bruits.
Leur mère est si impres­sion­née qu’elle en parle autour d’elle. Et quand les fillettes décident d’arrêter leur farce, elles trouvent l’entrée de la mai­son enva­hie par les voi­sins. Pour ne pas faire perdre la face à leur mère, elles jouent le jeu et donne des indi­ca­tions quant au défunt qui com­mu­nique avec elles. Un jeune cor­res­pon­dant du Roches­ter News, pré­sent, voit l’occasion de briller par un article ori­gi­nal. Et c’est l’emballement médiatique…

Philippe Char­lot entre­prend de racon­ter dans le détail l’origine, le démar­rage et l’évolution de ce fan­tas­tique mou­ve­ment qui a conduit au regrou­pe­ment des mil­lions d’adeptes de l’occulte, mou­ve­ment qui a per­mis l’émergence du spi­ri­tisme moderne. Depuis une nuit de 1848 à Hydes­vile, une petite cité de Cali­for­nie, l’engouement s’est déployé et, moins de six ans après, ce ne sont pas moins de trois mil­lions d’adeptes qui pra­tiquent la consul­ta­tion des esprits. Parmi eux, des som­mi­tés de tous bords telles Vic­tor Hugo, James Feni­more Cooper, Arthur Conan Doyle, des savants, des intel­lec­tuels… Ce n’est que plus tard qu’une par­tie de la super­che­rie sera dévoi­lée, bien que les sœurs confes­se­ront qu’elles n’étaient pas tou­jours à l’origine des coups cen­sés être les réponses des défunts.
Le scé­na­riste pro­pose un récit met­tant en lumière le déve­lop­pe­ment expo­nen­tiel de ce qui ini­tia­le­ment était une farce d’enfant et la façon dont les deux jeunes filles ont été entraî­nées, vic­times mal­gré elles d’un piège qui s’est refermé sur leurs propres men­songes. Mais il ne prend pas par­tie pour ou contre la croyance, se bor­nant à énon­cer des faits, à être le plus objec­tif et le plus expli­cite pos­sible. Il montre aussi la large part de res­pon­sa­bi­lité des médias de l’époque déjà avides de sen­sa­tion­nel, d’exceptionnel, qui ne le trou­vant pas n’hésitent pas à le façonner.

Grégory Char­let donne une mise en images por­tant prin­ci­pa­le­ment sur les per­son­nages en plans amé­ri­cains et rap­pro­chés. Il uti­lise un des­sin semi-réaliste avec des traits pré­cis mais peu nom­breux, s’appuyant sur la mise en cou­leurs pour créer les volumes. Il reteint des teintes sépia, ces tons rap­pe­lant des docu­ments anciens, don­nant ainsi un côté his­to­rique à ses pages.
Ce pre­mier tome des Sœurs Fox met en scène une his­toire peu connue, mais pas­sion­nante, ser­vie par une mise en images tout à fait appro­priée au sujet.

serge per­raud

Phi­lippe Char­lot (scé­na­rio) & Gré­gory Char­let (des­sin et cou­leurs), Les sœurs Fox - t.1 : “Esprits êtes-vous là ?”, Bam­boo, coll. Grand Angle, 31 mai 2017, 48 p. – 13,90 €.

Leave a Comment

Filed under Bande dessinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>