Diana Kunst, Her (exposition)

Le corps s’ouvre et se referme

Her  est la pre­mière rétros­pec­tive de l’artiste pho­to­graphe et vidéaste espa­gnole Diana Kunst à Paris. Ouverte aux nou­velles tech­no­lo­gies vidéo offertes par les appa­reils pho­tos digi­taux, elle va désor­mais vers l’image ani­mée. Kunst tra­vaille comme pho­to­graphe et réa­li­sa­trice et par­tage son temps entre Madrid, Londres et New York. La gale­rie expose ses por­traits de femmes qui — dans le sillage de « La Movida » — offre une nou­velle vision du genre et de la sexua­lité. Sont pré­sen­tés des pola­roïds intimes et de séries urbaines en noir et blanc et en cou­leur qui inter­rogent l’œil du spectateur.

Subtiles et pro­vo­ca­trices, impu­diques sans pour autant révé­ler for­cé­ment l’intime, les œuvres de l’artiste créent une folie visuelle et des jubi­la­tions qui révèlent la puis­sance du fémi­nin au-delà même de sa spé­ci­fi­cité. Diana Kunst entraîne par ses pho­to­gra­phies la pen­sée dans l’inconnu(e) entre le vide et l’évidence. L’immobilité sai­sie est la résul­tante de tous les dépôts de vagues suc­ces­sives. Elles créent une sus­pen­sion, un point d’équilibre.

L’œuvre est donc l’aboutissement d’un lent tra­vail d’approches et de révi­sions. Celui d’un œil et d’une main en mue per­pé­tuelle et obses­sion­nelle. Il s’agit de déga­ger des constantes, de lais­ser des traces visibles et invi­sibles.
Le corps s’ouvre et se referme. D’autres pau­pières se sou­lèvent dans la mémoire. La femme s’expose comme énigme. Une pul­sa­tion reste ce qui sourd du plus pro­fond mangé d’ombres. L’artiste les éclaire ou les brouille moins pour la sen­sa­tion que l’émotion.

jean-paul gavard-perret

Diana Kunst,  Her, Super­ette, Paris du 8 juin au 10 octobre 2017.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Erotisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>