Sophie Patry, Autothérapie

Une aussi longue attente

Sophie Patry déjoue les plans habi­tuels des pho­tos éro­tiques. Chaque prise crée chez elle un assem­blage simple mais com­plexe et énig­ma­tique. C’est comme prendre une suc­ces­sion d’escaliers — cer­tains retors, d’autres raides, d’autres s’ouvrant sur des pas­sages déro­bés — mais lorsqu’on est arrivé le sol se dérobe sous les pieds.
Néan­moins, pour la pho­to­graphe il s’agit d’augmenter l’espace res­pi­rable. D’où le réseau “élas­tique” du por­trait. La tête est par­fois lan­cée vers un ciel capi­tonné de blanc, par­fois elle glisse dans des pro­fon­deurs quasi marines.

Les pho­to­gra­phies de Sophie Patry ne sont pas mélo­dieuses au sens com­mun du terme. Elles troublent la vision pour pla­cer le voyeur en porte-à-faux entre sen­sa­tion et intel­lect. L’artiste veut sai­sir l’émotion à sa source et dans son ins­tan­ta­néité. Cela passe par une vision for­cé­ment dif­fuse comme si les choses étaient en train de se faire là où le corps ne s’est encore jamais osé et donné de la sorte. Sa repré­sen­ta­tion doit donc naître dans l’urgence.
La lumière jette des grains que l’on ne voit pas et qui se chargent sur la peau : elle devient très légère, presque dia­phane. Le corps est donc une étoffe qui s’envole bien plus qu’un mur qui cerne cha­cun dans ses fini­tudes. La pho­to­gra­phie tente d’ignorer ce mur et les renon­ce­ments à être.

jean-paul gavard-perret

Sophie Patry, Auto­thé­ra­pie (livre auto­pro­duit), pour les expo­si­tions à venir voir le site de l’artiste.

1 Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Erotisme

One Response to Sophie Patry, Autothérapie

  1. tartarin louis

    Très bel article, avec plein de sen­si­bi­lité avec une ana­lyse très juste sur le tra­vail de Sophie Patry (entre sen­sa­tion et intel­lect… super !!!! ).
    Pour une fois que l’on ne com­pare pas Sophie à telle ou telle photographe(même si les com­pa­rai­sons peuvent être flat­teuse), mais au contraire qu’elle a une iden­tité une signa­ture bien à elle (Sophie Patry).
    Encore et encore super, article Mon­sieur Jean-Paul Gavard-Perret.

Répondre à tartarin louis Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>