Sylvain Runberg & Serge Pellé, Orbital — t.7 : Implosion

Une saga foi­son­nante et gra­phi­que­ment époustouflante !

Sylvain Run­berg déve­loppe dans cette série un uni­vers fan­tas­tique dans tous les sens du terme. Fan­tas­tique parce qu’il s’intègre dans un space opera et reprend nombre des com­po­santes de ce genre. Fan­tas­tique parce qu’il fait l’objet de trou­vailles inven­tives dues à son concep­teur. Fan­tas­tique par la cohé­rence entre les décors, le cadre et les espèces qui le peuplent.
De plus, le scé­na­riste déploie une intrigue qui conjugue adroi­te­ment un contexte poli­tique chargé, des liens sub­tils entre les mis­sions, des moti­va­tions et des objec­tifs bien dif­fé­rents les uns des autres selon les eth­nies. Fan­tas­tique par les per­son­nages mis en scène, par les recherches tant sur leur carac­tère que sur leurs atti­tudes, leurs comportements.

Après le mas­sacre de Stock­holm, Cabeb Swany et Mezoké Izzua, les deux ex-agents, sont des fugi­tifs recher­chés par toutes les forces de l’ODI. Ils se laissent convaincre par Kris­tina, la sœur de Caleb, d’aller cher­cher des larves de Nakruide pour leur pla­centa royal, un pro­duit qui, selon la croyance, pro­longe la vie, donne accès à l’immortalité. La vente sur Tet­suam, leur per­met­trait d’avoir les moyens finan­ciers de retrou­ver leur liberté. Mais Kris­tina n’a pas dit toute la vérité. Elle avait assuré que les larves seraient mortes-nées, or elles sont vivantes ce qui déclenche l’arrivée très rapide de ces redou­tables Nakruides.
Sur Mel­dorwa, où la tem­pé­ra­ture est constam­ment en des­sous de moins 25 degrés, deux mili­taires sur­veillent un Névro­nome ins­tallé au-dessus d’un lac d’ammoniac. Ils sont ainsi plus de trois cents dis­sé­mi­nés sur plus de deux cent cin­quante pla­nètes. Sou­dain, il fait le plein d’énergie et… dans une attaque-suicide, fait plu­sieurs dizaines de mil­liers de vic­times.
Sur Orbi­tal, la sta­tion spa­tiale géante, le calme est revenu depuis la mort du chef rebelle. Mais la menace névro­nome est là. Evona Toot pré­fé­re­rait entrer en contact avec eux pour les avoir à ses côtés. Avec eux dans les forces armées, celles-ci seraient défi­ni­ti­ve­ment invin­cibles. Il lui faut retrou­ver Caleb, le seul qui dis­pose d’un lien avec cette race. Plu­sieurs témoins l’ont vu en leur com­pa­gnie.
En arri­vant sur Tet­suam, cette cité de cri­mi­nels et zone de non-droit, contrô­lée par une dynas­tie mafieuse, le trio entre en conflit avec des Kider­locks, des tra­fi­quants d’armes constam­ment défon­cés aux drogues les plus puis­santes. Ils vont avoir fort à faire…

Si Syl­vain Run­berg sait faire rebon­dir son his­toire, entrou­vrant le voile sur les émo­tions et les sen­ti­ments d’une espèce jusqu’alors pré­sente mais peu mise en avant, Serge Pellé n’est pas pour rien dans la réus­site de la série ni pour l’attrait qu’elle offre. Le scé­na­riste fait en effet preuve d’une ima­gi­na­tion fer­tile en matière d’intrigue, de concep­tions d’extraterrestres mais le des­si­na­teur n’a rien à lui envier pour la réa­li­sa­tion du gra­phisme.
Pour arri­ver à un tel résul­tat, on ne peut que sup­po­ser une grande com­pli­cité qui fait que cha­cun se nour­rit de l’imagination de l’autre. Serge Pellé nous enchante avec des extra­ter­restres fabu­leux, des décors gran­dioses, des scènes d’action, de batailles on ne peut plus dyna­miques et une mise en cou­leurs réussie.

Orbi­tal, au fil des albums, est deve­nue une réfé­rence en matière de bande des­si­née d’anticipation, un régal pour les yeux et pour l’esprit.

serge per­raud

Syl­vain Run­berg (scé­na­rio) & Serge Pellé (des­sin et cou­leur), Orbi­tal, t. 7 : “Implo­sion”, Dupuis, coll. “Grand Public”, jan­vier 2017, 56 p. – 14,50 €.

Leave a Comment

Filed under Bande dessinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>