Cécile Hug, Livre

Du réel inter­lope : Cécile Hug

Le monde de Cécile Hug est celui où tout cha­loupe. Fure­teuse, l’artiste retient l’essentiel. Entre autres, l’intime de la fémi­nité qu’elle se plaît à cacher — puisqu’on ne sau­rait le voir — sous divers cache-sexe. Tex­tiles divers, cara­paces ani­ma­liers, etc., créent un cata­logue que la créa­trice réunit dans ses albums d’images. L’antre ou la Cité Impé­riale n’a rien de tou­ris­tique. Reste, mal­gré tout, la fleur vivante sous l’éclat de flam­mèches dis­pa­rates et variées. Elles croissent et se mul­ti­plient non sans humour ou déli­ca­tesse.
L’intime, comme “l’extime”, reste tou­jours décalé. La parure est autant un bou­clier qu’une méta­phore — mon­daine ou ami­cale — tou­jours sur­réa­liste. La vie grouille de manière impré­vue loin de toutes idéo­lo­gies de mari­vau­dage. Insi­dieu­se­ment et à tra­vers ses parures, le pubis incarne l’unité perdue.

S’image le lieu où tout a recom­mencé dans un flo­con­ne­ment de glace et de feu. Un envol par­fois strie l’aine sans déchi­rer la peau du vivier du pos­sible, de l’amour voire de la folie des sages. L’imaginaire galope d’autant que Cécile Hug l’ “arme” non sans humour. Un ordre inédit s’organise dans le jar­din des délices. Les ronces portent par­fois des pétales pourpres. Tout foi­sonne, pulse par effet de sur­face en divers blasons.

jean–paul gavard-perret 

Cécile Hug, Livre, Lit­té­ra­tu­re­Mi­neure édi­tions, 2016 — 8,00 €

1 Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

One Response to Cécile Hug, Livre

  1. villeneuve

    Par sa joyeuse créa­ti­vité Cécile devrait réno­ver l’ancestrale marque ” Petit Bateau ” . Bravo à JPGP de savoir déni­cher la Lit­té­ra­ture Majeure de l’inimitable artiste HUG . J’ai dit .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>