Coffret Marie-Laure Dagoit & Tom de Pékin

Quand Marie-Laure ren­contre Tom

Nul risque que, dans la ren­contre de Marie-Laure Dagoit et Tom de Pékin, l’une tombe dans le boud­dhisme tibé­tain et l’autre dans le néo­tho­misme. Ils ont un ter­rain d’entente bien plus ludique et pro­pice aux ébats des mots, des images et des corps. On se demande par­fois qui est le ou la plus allumé des deux. Mais l’éditrice écri­vaine balaie­rait d’une moue aga­cée la ques­tion. Venant peut-être comme Flan­nery O’Connor d’une famille qui consi­dère l’irritation comme la seule émo­tion digne d’être mani­fes­tée, la créa­trice pro­voque chez cer­tains de l’urticaire : mais chez Tom de Pékin, elle ali­mente sa voca­tion plas­tique.
Par­ta­ger leur échange, c’est comme par­ti­ci­per à un match de boxe car ils pos­sèdent la force de frappe d’un bûche­ron et la pré­ci­sion d’un ortho­don­tiste. Tom des­sine des corps en pleine « ascen­sion » et Marie-Laure fait sau­ter sur eux l’écriture en frag­ments comme des gre­nouilles qu’on vien­drait d’électrifier. Exit les Agrip­pine de Claire Bre­té­cher. Les êtres ont des excrois­sances téles­co­piques là où il faut et avec moins un sens du gro­tesque que de l’absurde. Quant aux textes, ils pos­sèdent des ver­deurs éton­nantes de la part d’une femme dont cer­tains s’attendent encore (les pauvres !) qu’elle évoque des mis­cel­la­nées de roses.

Dans un ima­gi­naire de car­toon, des­sins et textes attirent l’attention pour plu­sieurs rai­sons. Entre autres, parce qu’il y a bizar­re­ment peu de filles. On en voit une de pro­fil, assise à cali­four­chon sur un Elvis. Mais, le plus souvent,ce sont les hommes qui engouffrent dans la bouche des phal­lus. L’humour est là, dans divers emboî­te­ments. Des êtres sont sou­dés l’un à l’autre en une étreinte acro­ba­tique. Et Marie Laure Dagoit se fait un hon­neur d’en rajou­ter une couche.
Bref, un tel tan­dem donne quelque chose de déton­nant mais plus effi­cace qu’un duo entre Gains­bourg et B.B. Le talent est autre mais il est éblouissant.

jean-paul gavard-perret

- Cof­fret Marie Laure Dagoit & Tom de Pékin,  - 120,00 €.
- Livre séri­gra­phie Marie-Laure Dagoit & Tom de Pékin - 25, 00 €.
Edi­tions Der­rière la Salle de Bains, Rouen, 2016.

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>