Max Schiavon, Le front d’Orient. Du désastre des Dardanelles à la victoire finale 1915–1918

Le front oublié

Il man­quait une syn­thèse scien­ti­fique sur le front d’Orient, ce front méconnu où pour­tant les Alliés rem­por­tèrent leur pre­mière vic­toire en 1918. Le vide est désor­mais com­blé grâce au livre de Max Schia­von. Pen­dant la Grande Guerre, les com­bats dans les Bal­kans sus­citent peu d’intérêt de la part des contem­po­rains, et les Poi­lus d’Orient souf­fraient d’une répu­ta­tion de plan­qués que Cle­men­ceau ren­dit célèbre par sa for­mule des « jar­di­niers de Salo­nique ». L’oubli s’est pour­suivi jusqu’à nos jours. Ver­dun efface tout. En dehors du front fran­çais, rien d ‘autre n’existe.
On lira donc avec inté­rêt cet ouvrage qui, en plus des nom­breux témoi­gnages écrits dans l’entre-deux-guerres, uti­lise les archives du Ser­vice His­to­rique de la Défense. D’utiles cartes contri­buent à la clarté du récit. Avec rai­son, Max Schia­von part de l’expédition des Dar­da­nelles qu’il faut inté­grer à la guerre dans les Bal­kans, et en ana­lyse bien les causes de l’échec. Autre point bien mis en lumière : les rela­tions com­plexes entre chefs mili­taires et hommes poli­tiques, qui n’ont pas tou­jours été bonnes. Une fois encore, la figure du géné­ral Sar­rail n’en sort pas gran­die, mais le contraire est-il possible … ?

On lira aussi avec inté­rêt les pages sur les rela­tions inter­al­liées. Le front d’Orient consti­tue un bel exemple de guerre de coa­li­tion où cha­cun défend ses inté­rêts, sa concep­tion de la guerre, ses ambi­tions d’après-guerre. Les riva­li­tés pèsent de tout leur poids dans cette région de haines eth­niques inex­tri­cables. Si l’on rajoute les sus­cep­ti­bi­li­tés des chefs mili­taires, on se trouve face à un mélange déton­nant !
Espé­rons que cet ouvrage per­met­tra de mieux faire connaître ce front oublié où en sep­tembre 1918 les Alliés, sous la conduite du géné­ral Fran­chet d’Espérey, arrachent à l’ennemi les pre­miers armistices.

fre­de­ric le moal

 Max Schia­von, Le front d’Orient. Du désastre des Dar­da­nelles à la vic­toire finale 1915–1918, Tal­lan­dier, aout 2014, 378 p. - 22.90 €

Leave a Comment

Filed under Essais / Documents / Biographies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>