Marc Cholodenko, Puis gris que dilue du rose que brûle le bleu

Portrait de l’écrivain en espion

Le texte de Marc Cho­lo­denko est une per­pé­tuelle mise en abyme où “l’absence éta­blit la sou­ve­raine ado­rable évi­dence”. Mais l’inverse est tout aussi vrai. Le livre devient une œuvre où se mêlent le concret et l’abstrait, le dehors et le dedans, les formes et les cou­leurs. Le lisible se veut le visible et le visible lisible en une quête déses­pé­rée où la pen­sée se construit par la créa­tion d’une poé­sie for­gée de cou­rants et d’une pluie de détails. Ils prouvent que toute for­mule ou genre est impos­sible et qu’il n’y a pas de règle. Sinon qu’à cher­cher trop de pré­ci­sion, la vérité s’éloigne.

Puis gris que dilue du rose que brûle le bleu  devient le relevé d’une “aven­ture” exis­ten­tielle à la figu­ra­tion infi­gu­rable. L’écriture s’efface dans le temps même où elle s’engendre ; en  sur­gissent des den­si­tés déviantes de formes. Elles prennent de la hau­teur  en se che­villant, en se noyant dans la matrice de la page où elles se cris­tal­lisent. Chaque seg­ment grouille, agité d’un mou­ve­ment par­ti­cu­laire qui le relie aux autres. Le texte repré­sente donc le lieu d’enfermement et d’ouverture où quelque chose “ne colle pas”. L’écriture en effet n’adhère plus aux appa­rences du monde puisqu’elle pro­pose un déca­lage du motif au sein d’un  décro­che­ment visuel. La “ réflec­tion”  se brise.   Cho­lo­denko la détruit, la reprend, la retape,  la détruit. Le lec­teur n’est jamais confor­ta­ble­ment ins­tallé car le texte pro­duit un ver­tige, une fas­ci­na­tion. Il atteint aussi une sin­cé­rité totale et une forme de per­fec­tion dans des zones de para­doxales pré­ci­sions éloi­gnées de toute “vérité” , glo­bale. Dans son abs­trac­tion pro­gram­mée voici le livre clan­des­tin qui espionne le monde.

jean-paul gavard-perret

Marc Cho­lo­denko, Puis gris que dilue du rose que brûle le bleu, P.O.L édi­tions, Paris, 2014, 80 p. - 10,00 €.

Leave a Comment

Filed under Chapeau bas, Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>