Bernard Lecomte, France-Vatican. Deux siècles de guerre secrète

La France, fille aînée de l’Eglise ?

Ce n’est pas l’impression qui res­sort du livre de Ber­nard Lecomte. Plu­tôt la fille pro­digue, celle qui dila­pide l’héritage puis revient pour se faire par­don­ner. Des deux siècles étu­diés, il res­sort une évi­dence : la France et la papauté ont entre­tenu des rela­tions conflic­tuelles, pleines d’arrière-pensées et de mani­pu­la­tions réci­proques. On dis­tingue tou­te­fois trois périodes.

La pre­mière se résume à des périodes de per­sé­cu­tions pures et simples. Toutes ont été menées par la Révo­lu­tion et ses héri­tiers du Direc­toire ou de la IIIe Répu­blique. Pie VI empri­sonné à Valence et mort dans des condi­tions igno­mi­nieuses puis Pie VII lui aussi enlevé et séques­tré en ont été vic­times, avant que les lois anti­clé­ri­cales et même anti­chré­tiennes des répu­bli­cains n’en viennent à chas­ser les reli­gieux et les cru­ci­fix, à fer­mer l’ambassade auprès du Saint-Siège.

La deuxième est celle des récon­ci­lia­tions : 1801 avec le concor­dat, 1921 avec le réta­blis­se­ment des rela­tions diplo­ma­tiques, 1958 avec le retour du pieux géné­ral de Gaulle, inté­ressé par le dis­cours anti-alignement du Vati­can. Apai­se­ment tou­jours demandé par des diri­geants fran­çais s’apercevant un peu tard des incon­vé­nients de la rup­ture, voire des per­sé­cu­tions, et qui reviennent à Rome, le cœur faus­se­ment contrit et jamais brisé, recoudre les fils.

La troi­sième et der­nière est, peut-être la plus impor­tante car la plus actuelle, mais qui remonte en fait à 1791 et à la Consti­tu­tion civile du clergé : celle des incom­pré­hen­sions de la papauté devant les inno­va­tions idéo­lo­giques et poli­tiques issues du ventre tou­jours fécond des Lumières fran­çaises. Incom­pré­hen­sions qui faussent le dia­logue, voire le rendent impos­sible car il n’y a en fait rien à dis­cu­ter. De toute façon — constat pes­si­miste mais réa­liste de Ber­nard Lecomte -, le sta­tut de mino­rité du catho­li­cisme dans le pays de Saint Louis ôte à l’Eglise un puis­sant levier de contes­ta­tion. Mais ses évêques veulent-ils combattre?

Vaste ques­tion…

fre­de­ric le moal

Ber­nard Lecomte, France-Vatican. Deux siècles de guerre secrète, Per­rin, mars 2024, 448 p. — 24,00 €.

Leave a Comment

Filed under Essais / Documents / Biographies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>