Exercice d’intelligence : entretien avec l’auteure Olivia-Jeanne Cohen (L’image de soi)

Culti­vant la beauté et la rigueur intel­lec­tuelle, Oilvia-Jane Cohen est une hédo­niste sans sacri­fier à la moindre paresse. Ses inter­ro­ga­tions sur le sens de sa vie sont nom­breuses en osant des points de fixa­tion contre ce qui fut et en pro­po­sant des méta­mor­phoses.
L’auteure crée une phi­lo­so­phie et une lit­té­ra­ture puis­santes. Tout fonc­tionne chez elle au milieu de para­doxes, une ubi­quité et des bifur­ca­tions irré­ver­sibles face à tout ce qui est imposé de manière dou­teuse. Ses concep­tions font coexis­ter plu­sieurs hypo­thèses entre le même et le dif­fé­rent en un cumul d’affects et par la reven­di­ca­tion de la plu­ra­lité cultu­relle des genres, des formes et de l’existence.

Entre­tien :

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
L’amour, à vivre, à conqué­rir. S’immerger. Les réflexions à mener pour écrire ou l’écriture pour les réflexions à mener.

Que sont deve­nus vos rêves d’enfant ?
J’aimerais tant retrou­ver l’insouciance pour rejoindre mes rêves d’enfant.

A quoi avez-vous renoncé ?
À vieillir. À fumer.

D’où venez-vous ?
D’ailleurs et de nulle part

Qu’avez-vous reçu en “héri­tage” ?
Le goût du Beau et du rare.

Un petit plai­sir — quo­ti­dien ou non ?
Variable. Jamais le même, comme le quo­ti­dien. Du moins je fais en sorte. Je m’arrête aux grands plai­sirs, je crois.

Qu’est-ce qui vous dis­tingue des autres écri­vains ?
Qui sont les « autres écri­vains » ? Et une fois défi­nis, ce qui me dis­tingue d’eux sous quel angle ?

Com­ment défi­ni­riez votre vision du monde ?
Exté­nuée. Par­fois sidé­rée. Celle pré­sente m’est atroce. Il me faut la réinventer.

Quelle est la pre­mière image qui vous inter­pella ?
À quel moment de ma vie ? Une image des­si­née ? Une photographie ?

Et votre pre­mière lec­ture ?
De très beaux livres d’enfant.

Quelles musiques écoutez-vous ?
La Grande. Et ce qui est de qua­lité, jazz, rock, des groupes anglais, des voix intéressantes…

Quel est le livre que vous aimez relire ?
Je ne relis pas. Très rare­ment. À part des essais phi­lo­so­phiques parfois.

Quel film vous fait pleu­rer ?
“La Strada” (Fel­lini). “La vie est belle”(Benigni). “Mort à Venise” (Visconti)…et d’autres.

Quand vous vous regar­dez dans un miroir qui voyez-vous ?
Ce que le miroir ne réflé­chit pas.

A qui n’avez-vous jamais osé écrire ?
À ceux qui n’auraient pas com­pris ou pas lu.

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ?
Des che­mins arpen­tés dans le Var il y a long­temps. Jérusalem.

Quels sont les artistes et écri­vains  dont vous vous sen­tez le plus proche ?
Les Amé­ri­cains (P. Roth, R.Ford, McCar­thy, Faulk­ner, Dona Tartt et bien d’autres). Romain Gary… des livres, plus que des écri­vains que je pour­rais vous citer. Parmi les artistes, N.de Stael, Fer­min Aguayo… Musique : Mar­tha Ague­rich, Daniel Barenboim…

Qu’aimeriez-vous rece­voir pour votre anni­ver­saire ?
La sen­sa­tion de sécurité.

Que défendez-vous ?
L’exigence. La vérité. L’enfance.

Que vous ins­pire la phrase de Lacan : “L’Amour c’est don­ner quelque chose qu’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas”?
J’espère ne pas vous déce­voir par ma réponse sans contenu mais cette phrase ne me parle pas.

Que pensez-vous de celle de W. Allen : “La réponse est oui mais quelle était la ques­tion ?“
Inté­res­sante aposiopèse.

Quelle ques­tion ai-je oublié de vous poser ?
Pour quoi écrit-on ? Pour qui écrit-on ? Lorsqu’on ne pose plus de ques­tion et qu’on n’attend pas de réponse, a-t-on atteint la sagesse ?

Entre­tien et pré­sen­ta­tion réa­li­sés par jean-paul gavard-perret, pour lelitteraire.com, le 16 avril 2024.

Leave a Comment

Filed under Chapeau bas, Entretiens, Essais / Documents / Biographies, Romans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>