Category Archives: Science-fiction/ Fantastique etc.

LSD, et autres champignons ? Pipi de chat que tout cela ! Pets de lapin, babines de bichon !!! venez donc voir les vampires danser la carmagnole avec les extraterrestres dans leur aéronef blindée, sous l’œil allumé d’un bon vieux spectre de derrière le cimetière…

Serge Brussolo, Les Ombres du roi Squelette

Un monde de folies Maître Serge, tout au long de son œuvre, a fait montre d’une pré­di­lec­tion pour les muta­tions, les trans­for­ma­tions, les muti­la­tions, les défor­ma­tions des corps des êtres vivants, de la flore, voire des miné­raux, allant bien au-delà de … Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Science-fiction/ Fantastique etc.

Clifford D. Simak, Demain les chiens

Science-fiction médi­ta­tive Que les lec­teurs fouillent des yeux les rayons d’une biblio­thèque ou d’une librai­rie pro­po­sant encore un espace dédié à la SF : ils aper­ce­vront, aux côtés de Ray Brad­bury et d’Isaac Asi­mov, une ou deux œuvres de Clif­ford Simak. … Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Poches, Science-fiction/ Fantastique etc.

James Lovegrove, Days

Dysto­pie asthé­nique et apa­thie contes­ta­taire De toutes les célé­bra­tions humaines du sol­stice d’hiver, des Satur­nales à Yule en pas­sant par Sol invic­tus, notre société capi­ta­liste mon­dia­li­sée n’aura ins­ti­tu­tion­na­lisé qu’une image patriar­cale et mer­can­tile, trans­for­mant Saint Nico­las en ce gen­til père Noël … Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under En d'autres temps / En marge, Science-fiction/ Fantastique etc.

Ira Levin, Un bonheur insoutenable

Uni-formité : le pire des mondes Clas­sique de la SF dans le sillage dys­to­pique de Le meilleur des mondes (1932) ou de 1984 (1948), Un bon­heur insou­te­nable (The Per­fect Day), paru dans les années 70, pré­sente un futur sans aspé­ri­tés ni … Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Science-fiction/ Fantastique etc.

Dan Simmons, Hypérion & La Chute d’Hypérion

Dan Sim­mons, Les Can­tos d’Hypérion Ode, Oz, ozone et zéni­tude L’évo­ca­tion seule du mot “Hypé­rion” – la façon dont il plie notre langue et l’association qu’il induit en notre esprit – suf­fit à repré­sen­ter quelque chose qui se trouve « au-dessus ». Joint … Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Chapeau bas, Dossiers, Science-fiction/ Fantastique etc.