John Kennedy Toole, La Conjuration des imbéciles

Igna­tius J. Reilly : le Biben­dum qui pensait

Un titre phare, un per­son­nage fort : il n’en faut pas moins à John Ken­nedy Toole pour com­po­ser l’un des romans cultes du XXe siècle qui obtint en 1981 le prix Pulit­zer après que son mal­heu­reux auteur se fut sui­cidé, à peine tren­te­naire, convaincu qu’il ne savait pas écrire… Il suf­fit pour­tant de lire les trois pre­miers cha­pitres de La conju­ra­tion des imbé­ciles, cri­tique au vitriol de la déca­dence de l’Amérique des six­ties, pour être per­suadé du contraire. Au coeur de ce com­plot, pointé en exergue par la for­mule de Jona­than Swift : ” Quand un vrai génie appa­raît en ce bas monde, on le peut recon­naître à ce signe que les imbé­ciles sont tous ligués contre lui “, l’hénaurme Igna­tius J. Reilly. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under En d'autres temps / En marge, Poches, Romans

BiancaneveCenerentola da vietare? Da Bell a Knightly classici « sessisti » (Blanche-Neige et Cendrillon à interdire? De Bell à Knightly, des classiques “sexistes”)

Corriere della Sera

LA POLEMICA
Bian­ca­neve e Cene­ren­tola da vie­tare? Da Bell a Knightly clas­sici «sessisti»

di Monica Ricci Sar­gen­tini
19 ottobre 2018

I grandi clas­sici della Dis­ney finis­cono sul banco degli impu­tati per una rap­pre­sen­ta­zione smi­nuente delle donne in cui le pro­ta­go­niste sono spesso orfane di madre con padre ris­po­sato a una megera (vedi Cene­ren­tola) o attac­cate da una donna gelosa (vedi Bian­ca­neve), comunque tutte alla fine tro­vano il ris­catto e la sal­vezza in un gio­vane aitante. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Echos d'Italie / Echi dell'Italia

Guido Ceronetti, Petit enfer de Turin

Turin ville ouverte

Stupé­fiante est l’indifférence de l’édition fran­çaise dans son ensemble pour un pen­seur, écri­vain, tra­duc­teur et artiste dont l’œuvre est sans doute mal adap­tée aux tiroirs du ran­ge­ment idéo­lo­gique et aux canons de la dis­trac­tion cultu­relle : Guido Cero­netti. Jour­na­liste, homme de théâtre, poète et marion­net­tiste, son éru­di­tion est redou­table et sa mémoire ignore les trous. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under En d'autres temps / En marge, Poésie

Thomas Gilbert, Les Filles de Salem

L’obs­cu­ran­tisme et le fana­tisme religieux…

Abigail Hobbs a qua­torze ans et habite Salem vil­lage, une bour­gade rurale. Elle par­ti­cipe aux tâches ména­gères, s’occupe de la cor­vée d’eau et aime se pro­me­ner dans la forêt. En route pour la rivière, elle est rat­tra­pée par Peter qui lui offre, en sou­ve­nir de leur enfance, le petit âne en bois qu’il a sculpté. Ravie, elle accepte le cadeau. Ce geste va déclen­cher une suc­ces­sion d’événements. Elle passe de l’enfance à l’âge adulte, de fille elle devient femme enfer­mée dans un car­can de conven­tions. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Bande dessinée

La guerre et après — Otto Dix et ses contemporains (exposition)

Ce qui fut

Otto Dix reste celui qui a “tout” mon­tré de la guerre : à savoir ses hor­reurs. Au-delà des posi­tions par­ti­sanes, il ouvrit le char­nier des tran­chées. Ce ne fut peut être que la fin du monde en avan­çant ou recu­lant mètre par mètre Dans cette expo­si­tion, il est accom­pa­gné de créa­teurs qui signèrent une suc­ces­sion de chutes où seul l’insaisissable est retenu par une sélec­tion excep­tion­nelle de gra­vures, des­sins, livres illus­trés d’artistes sol­dats, repor­ters, témoins civils, intel­lec­tuels et résis­tants paci­fistes. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, En d'autres temps / En marge