Louis de Bonald, Théorie du pouvoir politique et religieux

« L’inclination natu­relle des socié­tés est de pas­ser de la démo­cra­tie à la royauté. »

Louis de Bonald est le théo­ri­cien du conser­va­tisme. C’est sans doute pour­quoi la société d’aujourd’hui ne daigne guère le connaître, et ne le men­tion­nera que pour men­tion­ner la Contre-révolution, après avoir auto­risé un Rous­seau ou un Mon­tes­quieu, et, indi­rec­te­ment, pour les auto­ri­ser encore. C’est pour­quoi aussi il a toute sa place dans l’époque contem­po­raine. Ecri­vant sa Théo­rie du pou­voir poli­tique et reli­gieux au moment où l’Ancienne France s’effondre, il com­plète le panel des idées de l’ère moderne, et apporte leur pen­dant redou­table aux Lumières. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under En d'autres temps / En marge, Essais / Documents / Biographies

Kid Toussaint & Servain, Holly Ann – t.04 : “L’Année du dragon”

Marron­nage et opium…

Avec le Ku Klux Klan, il y a tou­jours une intrigue pos­sible. Ici, les actions de ces “cou­ra­geux” cagou­lés portent sur le mar­ron­nage. Le terme de mar­ron est issu de l’espagnol
qui se tra­duit par fuir, s’échapper. Ini­tia­le­ment ce mot s’appliquait aux ani­maux domes­tiques en fuite et qui deve­naient sau­vages. Il a été employé dans les colo­nies, dans les États du Sud des USA, aux blancs qui par­taient, face aux mau­vaises condi­tions de tra­vail, avant de s’appliquer aux esclaves noirs qui s’échappaient de chez leur maître. Si ce mou­ve­ment a été anec­do­tique, il atteint un haut niveau au XVIIIe siècle ame­nant les fuyards à consti­tuer de véri­tables vil­lages, com­mu­nau­tés. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Bande dessinée

Jacqueline Fischer, Précis de botanique alternative

Fusi­dées bleues et graminées

En fille du Nord, Jac­que­line Fischer joue les hiron­delles : pas n’importe les­quelles. Il ne s’agit pas des « han­vé­los » de Zazie dans le métro mais de celles qui annoncent le prin­temps. En effet, la poé­tesse pro­pose des fleurs qui s’ouvrent à la fin du gel (et à condi­tion qu’il revienne eu égard au réchauf­fe­ment de la pla­nète). Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Poésie

Jacques Cauda, Le Trou

Vol dans un nid de coucouroucoucous

Dans le livre de Cauda, ce ne sont pas les mâts de cocagne qui se suc­cèdent mais les lieux où ils prennent racines. D’autant que ceux dont il s’agit se réduisent à un seul – mais pas des moindres : celui d’un poète qui n’est pas habité par le doute lorsqu’un canyon s’ouvre vers une rivière avec retour. Cauda en épouse les méandres quelle qu’en soit la nature. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Erotisme, Poésie

Jean-Philippe Cazier & Frank Smith, Vingt-quatre états du corps par seconde

Frac­tal mais pudique

Dans ce livre à quatre mains, l’enjeu est le corps amou­reux, poli­tique, dési­rant, vivant, mori­bond car sou­mis à la vio­lence. Dans l’écru de cette double écri­ture s’éructe une cer­taine ten­dresse face aux cruau­tés de la vie. Le corps tend ses mains ger­cées, trouées de mille offrandes insi­gni­fiantes jetées chaque jour aux pou­belles des mémoires fati­guées. Il avance, conti­nue cepen­dant, vif ou boi­teux, ajou­tant pièce à pièce comme se des­cend l’escalier de la vie et se gra­vissent les jours sur leur échelle par la force des mots. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Poésie