Carole Carcillo Mesrobian & Jean Attali, Le sursis en conséquence

Surseoir au pourchas

«Être ou ne pas être », telle est tou­jours la ques­tion : mais Carole Car­cillo Mes­ro­bian ne se contente pas d’une oppo­si­tion trop sim­pliste et pla­te­ment car­té­sienne. Ce qui per­met ici au dis­cours de se pour­suivre tient à un autre flux du dis­cours et de sa logique sur la cour­bure du monde. D’où un dédou­ble­ment pre­mier et en des­sous du visible : « tu es le désert au nord / Et moi la dune sous la gelée ». Si bien que mère la mort en perd sa cré­celle. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Chapeau bas, Poésie

Marie-Laure Dagoit, La lumière devant moi

L’éro­tisme est une pudeur

Il existe dans l’œuvre de Marie-Laure Dagoit un rap­port au temps, à son urgence. Hors tra­vail d’édition, pas ques­tion pour elle de se lan­cer dans un tra­vail de longue haleine. Elle n’a pas le temps d’organiser sa vie par rap­port à l’écriture sur un temps long, d’entrer dans un pro­ces­sus de régu­la­tion ryth­mée du temps de tra­vail. Elle accu­mule sans doute des notes, des textes courts. Où elle se montre/cache, joue avec les sté­réo­types et les fan­tasmes sans savoir exac­te­ment où elle va au départ. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Erotisme, Poésie

Magali Croset-Calisto, Bondage, théorie érotique des cordes et de l’attachement

Invi­ta­tion au bondage

Grâce à des artistes comme Misun­gui Bor­delle, le bon­dage sort peu à peu de sa sub­ver­sion et de son confi­ne­ment. Certes, la pra­tique japo­naise inven­tée au XVème siècle reste encore sul­fu­reuse et par­fois incom­prise. Un cer­tain fémi­nisme n’y retrouve pas ses marques. Le nouage de cordes sur un corps est pour­tant un jeu d’équilibre entre par­te­naires consen­tants. Ils choi­sissent le scé­na­ri­ser leurs fan­tasmes éro­tiques selon des règles saines, sécu­ri­taires et consen­ties pour inven­ter de nou­velles pro­po­si­tions et arti­cu­la­tions char­nelles. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Erotisme, Espaces ouverts, Essais / Documents / Biographies

Antony Trollope, Les Tours de Barchester

La comé­die des erreurs

Au sein du chœur des grands roman­ciers anglais clas­siques, Antony Trol­lope ne jouit pas de la même aura que Defoe, Sterne, Tha­cke­ray ou Dickens. Il est pour­tant un auteur pro­lixe et connut un grand suc­cès jus­ti­fié. Il fait preuve d’un sens cri­tique acerbe, d’un don pour l‘aventure roma­nesque et un goût pour un humour capable de secouer pos­tures et impos­tures. Son roman – grand clas­sique en Angle­terre — Les Tours de Bar­ches­ter  le prouve au plus haut point. La comé­die du pou­voir et la lutte afin de le conser­ver y sont désos­sées avec toute la néces­saire per­fi­die qu’il convient. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Romans

Erika Vancouver, Les petites-filles de Salvatore

Miss Ita­lia et les autres

La com­mu­nauté ita­lienne est une réa­lité belge depuis près d’un siècle. La misère du sud de la botte et la for­mi­dable explo­sion indus­trielle de la Wal­lo­nie ont pro­duit un immense trans­fert de popu­la­tion. Et d’Adamo à Schiffo, les héros popu­laires d’outre-Quevrain doivent beau­coup aux Ita­liens. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Echos d'Italie / Echi dell'Italia, Poésie, Science-fiction/ Fantastique etc.