Luc Brunschwig & Roberto Ricci, Urban — t.4 : “Enquête immobile”

Le dénoue­ment approche

Le 16 mars 2046, dans un conte­neur et dans une cité en ruines, Nar­cisse Mem­ber­tou, le garde du corps de celui qui devien­dra Mon­sieur Foll, est intri­gué. Son patron tra­vaille si len­te­ment sur un robot, alors qu’il a pro­mis de livrer un gigan­tesque parc d’attractions dans un délai très court. La réponse ne l’éclaire pas. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Bande dessinée

Frédéric Tison, Lettre à la nuit

Quand la nuit remue

Frédé­ric Tison est un poète aussi pré­cis, méti­cu­leux qu’aérien même lorsque les corps amou­reux s’effondrent dans le soir. La nuit prend alors un mer­veilleux visage. Mais il en existe un autre, plus proche, à embras­ser, à aimer. Le poète l’évoque en apos­tilles. Si bien que « rien » n’est dit mais pour expri­mer plus. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Poésie

A corps et à vie : entretien avec Katherine Detraz

Par son écri­ture Kathe­rine Detraz (photo sté­phane Sar­ley)  déve­loppe une double conscience. Celle du corps, celle de l’âme. L’une dit que la sobriété cause sa perte. L’autre dit son absolu mutisme. Il s’agit tou­jours de pas­ser du côté de la vie avec beauté et poé­sie en un céré­mo­nial « litur­gique » dont l’autre est l’horizon. Jusqu’à l’ivresse par la fusion que les mots inventent et appellent. Dans les nuits d’hiver comme celles de l’été une osmose suit son cours. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Entretiens, Erotisme, Poésie

Jérôme Bertin, Lettre à Nina

Quo Vadis ?

Quand on va tom­ber de som­meil il arrive que l’image et le désir fou d’une femme séparent du bruit que font ceux qui parlent. Plus rien ne compte qu’une “bouche / sculp­tée dans la pivoine”. Tout le reste devient un acci­dent, il n’a plus de jus­ti­fi­ca­tions d’usage. Une appa­rence légère et lan­ci­nante ne laisse pas en paix là où la pen­sée — du moins ce qu’il en reste — prend la forme du jour. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Poésie

D’un rêve, l’autre : entretien avec Lucy Einna

Le monde de Lucy Einna est fas­ci­nant, atta­chant et empreint tou­jours de mys­tère. La com­po­si­tion obéit à des lois que l’artiste orga­nise de manière intui­tive. Il est fort pro­bable qu’elle naît pro­gres­si­ve­ment d’une sono­rité domi­nante que Lycy Einna conti­nue de cherche et ne cesse d’évoluer. L’image si elle est voleuse de per­son­na­lité ne cherche pas ici à la for­cer . Bien au contraire. Mais corps parle. Il dit beau­coup : du psy­cho­lo­gique, du temps par exemple. De l’artistique aussi. Et sur­tout de l’humain. Exhibé au sein de ruines, il « des­sine » un abîme ou une vision plus cen­tri­pète. Mobile, immo­bile, immo­bile, mobile.
Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Entretiens