Raphaël Haroche, Retourner à la mer

Icare au décollage

Etre bala­din du monde occi­den­tal et cise­leur de mots dans le for­mat chan­son, ne suf­fit pas à deve­nir d’emblée auteur en un cadre plus large. Les deux registres d’écriture impliquent des qua­li­tés bien dif­fé­rentes. Certes, Raphaël Haroche a limité le risque par la lon­gueur de ses pro­pos : il opte pour  la nou­velle (ou le conte) plu­tôt que de se ris­quer au roman. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Nouvelles, On jette !

Enan Burgos et la puissance nue de la peinture – entretien avec l’artiste

La main de l’artiste comme celle de ses « per­son­nages cherche la clé de l’existence. Ce qu’elle découvre res­semble par­fois à un para­dis ter­restre, par­fois un enfer comme le sou­ligne l’aspect engagé des œuvres. Enan Bur­gos porte en lui le che­mi­ne­ment du désir et ne cesse de vou­loir le reven­di­quer, par­fois en sou­li­gnant de manière rude l’obscurantisme du monde. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Entretiens, Erotisme, Poésie

Samira Negrouche, Cabinet secret & Le Jazz des oliviers

L’esclave rouge – oser le corps

Choi­sis­sant le fran­çais — car la « vraie » réa­lité a besoin d’être sou­te­nue par les langues plu­rielles qui ont fait l’Algérie -, Samira Negrouche prouve que le corps humain comme le corps poli­tique est en mou­ve­ment ou n’est rien. La poé­tesse algé­rienne se bat contre tout ce qui pèse sur lui, l’entrave en choi­sis­sant le risque et en rameu­tant des mémoires intimes qui s’osent dans ce mou­ve­ment qui est « ce que nous vou­lons bien rete­nir des ruines de Tipasa entre la célé­bra­tion et la vie, la célé­bra­tion et la liberté ». D’où sa lutte pour une culture ouverte et à l’écoute de ce qui se meut alen­tour. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Poésie

François Cheng, La vraie gloire est ici

Ici et maintenant

Le réel a besoin d’être sou­tenu dans le temps par la conscience poé­tique : aban­donné, il som­bre­rait. Fran­çois Cheng le sait. Sa poé­sie est mou­ve­ment dans la réa­lité. Elle la sou­tient car elle est sou­vent en train de som­brer. Para­doxa­le­ment et en pesant sur elle, la poé­sie de Cheng la ramène à la lumière. Sans doute parce que le poète reste dans le pré­sent sou­tenu par ce qui dans le réel demeure impé­ris­sable. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Poésie

Rainer Höss, L’Héritage du commandant

A l’ombre de la barbarie

Fabian Gas­tel­lier reste l’une des figures les plus impor­tantes parmi celles et ceux qui ont pour objec­tif de pré­ser­ver la mémoire des vic­times de la Shoah dans le but de tirer le monde loin de la bar­ba­rie. Elle a trouvé en Rai­ner Höss un allié éton­nant. Né en 1965, il est un petit-fils de Rudolf Höss, com­man­dant du camp d’extermination d’Auschwitz. Très vite, l’enfant doit se sou­mettre au silence imposé par sa famille eu égard au rôle que son aïeul tint au sein de l’idéologie et de la pra­tique nazies. Sou­le­vant ce car­can, il voue son exis­tence au com­bat contre la dis­cri­mi­na­tion. Il mul­ti­plie les inter­ven­tions publiques et son livre reste un témoi­gnage ori­gi­nal. Il montre non les vic­times mais ceux qui joux­tèrent au plus près leur exter­mi­na­tion. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Essais / Documents / Biographies