Félix Fénéon, Les ventres et autres contes

Fénéon le voltigeur

Critique péné­trant et per­son­nage énig­ma­tique jusque dans ses allures de Diable famé­lique (visage long et maigre avec bar­biche), Fénéon que Jarry avait sur­nommé « Celui qui silence » pos­sé­dait goût des tra­vaux par­fois secrets et indi­rects, de même qu’une volonté farouche d’effacement. Son oeuvre est res­tée long­temps dis­per­sée en mil­liers d’articles signés ou non. Mais la pos­té­rité a enté­riné la plu­part de ses choix : il a su impo­ser Seu­rat et les néo-impressionnistes et a édité Rim­baud et Jules Laforgue. Son rôle sou­ter­rain reste consi­dé­rable. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under En d'autres temps / En marge, Poésie

Entretien avec Laurent Grison (Le chien de Zola), poète “des treize vents et des quatre directions”

Entre­tien avec l’auteur de Le chien de Zola (http://www.lelitteraire.com/?p=23531  :

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
Le vif désir d’écrire dans le presque-silence de l’aube. Je me lève tou­jours très tôt, à cinq heures du matin, comme un res­sort. Dès l’initiale du jour majus­cule, l’horizon s’ouvre à la saveur suave des mots minuscules.

Que sont deve­nus vos rêves d’enfant ?
Ils sont deve­nus des mots qui tou­pillent au-dessus de la mai­son. La nuit, ils nichent dans le gre­nier aux sou­ve­nirs. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Entretiens, Poésie

Guénane, La sagesse est toujours en retard

Avec le temps

Hors mode, la poé­sie de Gué­nane est d’existence. Etre n’y est pas le simple sup­plé­tif à avoir. Seul le pre­mier compte — mais il faut du temps à cer­tains pour s’en aper­ce­voir et d’autres mour­ront sur leurs mil­lions. Etre rime pour l’auteure avec écrire. Cette urgence n’a rien d’une confes­sion mais d’un confi­ne­ment en déra­ci­nant les mots. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Poésie

Une princesse à Barbès : entretien avec Apolonia Sokol

Lima­gi­naire d’Apolonia Sokol embrasse le monde sans suivre de modèles et avec beau­coup de déchi­re­ments mais peu d’hésitations. Fré­mis­se­ments, per­di­tions, forces, humour, monde sour­de­ment inter­lope sont par­fois entre­mê­lés. Il existe autant d’indices ter­restres que ce qui leur échappe : ils font de l’artiste tout sauf une femme sous influence. Elle reste com­plexe, habi­tée par le dépas­se­ment de son tra­vail et la révé­la­tion de l’échange dans l’ignorance : car elle sait impos­sible la ren­contre de soi dans l’autre, de l’autre dans soi, de l’autre soi si ce n’est par la créa­tion artis­tique qui devance nombre de ques­tions. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Entretiens, Erotisme

Celine Guichard, Expo solo

Céline Gui­chard : les huns et les autres

Céline Gui­chard pour­suit ses figu­ra­tions intem­pes­tives : la détresse de l’être y est maquillée dans des images où la frayeur jouxte la drô­le­rie. Pour autant, l’artiste ne cherche pas l’outrance, l’excès : juste le trou dans la cui­rasse, la figure sous le masque social. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com