Pierre-Hervé Grosjean, Donner sa vie

Quelle est ta vocation ?

Le livre de l’abbé Gros­jean est un réqui­si­toire contre l’égoïsme et l’égocentrisme de la société moderne qui poussent l’individu à pro­cla­mer : « Je suis pro­prié­taire de ma vie, libre d’en faire ce que je veux, en fonc­tion de mes désirs… Je suis comme un dieu. » Vieille ten­ta­tion de l’humanité… Or, explique l’abbé Gros­jean, le bon­heur ne réside pas dans ce nom­bri­lisme nihi­liste mais dans l’acceptation d’un double don : celui de la vie reçue de Dieu. Cette vie dont à son tour il faut faire don aux autres. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Essais / Documents / Biographies

Nicolas Fargues, Attache le cœur — Rentrée 2018

Fargues relève le gant

Nous entraî­nant dans sa suite came­rou­naise, Nico­las Fargues en ses por­traits par­lés dénude bien des poses et de belles pen­sées huma­nistes. Il lave le blanc et montre com­bien ses salis­sures sont des taches sinon de nais­sance du moins cultu­relles. Il parle ce qui ne se dit pas : com­bien par exemple le noir est trans­pa­rent à qui le méprise. L’instinct de supé­rio­rité est sou­vent en effet dans l’ADN du blanc « au même titre que sa cou­pe­rose ou l’arête pro­émi­nente de son nez ». C’est ainsi que bien des « zoreilles » vivent. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Romans

Eric Suchère, Symptômes (lectures transversales de l’art contemporain)

Unis vers Cythère

Dans sa cri­tique de l’art contem­po­rain (ce qui est tou­jours et a priori un jeu facile), Eric Suchère a le mérite de faire preuve d’un esprit de finesse – ce qui le ferait presque ren­trer dans le rang des baroques unis vers cythère comme disait Lacan. Un Cythère qui res­semble à un Eden plas­tique qui ne renonce pas plus à l’Enfer, qu’Eve à Adam. Plu­tôt que de jouer à l’épinglage, l’auteur montre ce qui se range sous cer­tains termes : ce qui oblige de plon­ger dans l’histoire de l’art de manière intel­li­gente et non à coup d’historiettes. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Essais / Documents / Biographies

Mai-Thu Perret, Exposition

Ouver­tures

Spécia­liste de la décons­truc­tion, Mai-Thu Per­ret depuis très long­temps conduit à un nou­vel ordre visuel, à un lieu à explo­rer à tra­vers le plus sou­vent des cou­leurs mini­males mais riches en tona­li­tés. Sa démarche reste tou­jours à l’écart d’un contexte trop pré­cis ( à l’inverse de beau­coup d’artistes qui se perdent dans un enga­ge­ment sans doute de bonne volonté mais en pure perte) afin de don­ner à ses tra­vaux un sup­plé­ment de valeur géné­rale. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com

Pierre Patrolin, J’ai décidé d’arrêter d’écrire — Rentrée 2018

La mala­die de l’écriture

Pierre Patro­lin — ou son nar­ra­teur — a décidé d’arrêter d’écrire. Mais que le lec­teur se ras­sure, l’auteur ne l’a pas encore fait. Et son livre reste cer­tai­ne­ment un des plus beaux et réus­sis de la ren­trée. Il existe là une dérive, une des­cende, un aban­don façon d’éveillé, façon d’endormi comme aurait dit Michaux. L’abstinent est drôle, tou­chant et dolent. Sa mala­die de l’écriture le pousse, dès qu’il a déchiré une page en se pro­met­tant de ne plus y tou­cher, à remettre ça. Chaque fois, c’est en sub­stance : « gar­çon l’addiction ! » Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Chapeau bas, Romans