Charles Juliet, Pour plus de lumière — Anthologie personnelle (1990–2012)

Vivre d’une autre vie

Se découvre — dans l’anthologie per­son­nelle de celui qui fut long­temps muet et muré  — com­ment une lumière autre que noire est tirée pro­gres­si­ve­ment de l’obscur.
Amor­cée très tôt, la des­cente aux enfers de Charles Juliet débouche sur un seuil de séré­nité. Désor­mais, le poète accède au “vrai” silence : non celui qui lui fut imposé mais celui qu’il peut choi­sir si le besoin s’en fait sen­tir. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Poésie

Philip Mansel, Louis XIV. Roi du monde

Louis XIV grand mal­gré tout

Il est tou­jours pro­fi­table de connaître le regard que les his­to­riens étran­gers posent sur les grands per­son­nages de notre his­toire.
Disons d’emblée que l’analyse du Bri­tan­nique Phi­lip Man­sel sur Louis XIV ne manque pas d’intérêt et fait grin­cer nos patrio­tiques dents. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Essais / Documents / Biographies

Gérald Panighi & Laurie Jacquetty, L’odeur est la principale préoccupation du chien (exposition)

Une expo­si­tion d’exception

Ne nous lais­sons pas influen­cer par le titre de l’exposition. Les deux artistes pro­posent un regard sur l’espèce humaine à tra­vers des des­sins légers où ils décrivent — avec finesse, drô­le­rie et beauté — le cynisme et la bêtise des hommes dans des moments du quo­ti­dien.
Certes il reste çà et là quelques ani­maux mais comme chez La Fon­taine ils deviennent la fable des din­dons que nous sommes. Conti­nue rea­ding

1 Comment

Filed under Arts croisés / L'Oeil du litteraire.com, Chapeau bas

Mara, Spirite – t.01 : “Tunguska”

Entre science et spiritisme…

Mara consti­tue un uni­vers très cohé­rent autour des fan­tômes. Elle ima­gine, par exemple, une clas­si­fi­ca­tion de 1 à 10 selon la typo­lo­gie de l’ectoplasme, selon qu’il soit visible ou non par les humains. Elle mêle science et spi­ri­tisme, orien­tant son récit vers l’étude, la volonté de com­pré­hen­sion, le déve­lop­pe­ment d’une cer­taine empa­thie pour ces enti­tés.
On ne retrouve pas la peur ins­pi­rée par ces enti­tés, la ter­reur qu’ils sus­citent comme dans des récits qui mettent en scène des chas­seurs de fan­tômes. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Bande dessinée

Andrew Solomon, Les Frémissements du monde. Reportages (1988–2017)

A quoi bon?

La pre­mière et la qua­trième de cou­ver­ture de ce recueil sont ornées de recom­man­da­tions dithy­ram­biques, signées res­pec­ti­ve­ment Sal­man Rush­die et Vanity Fair, qui mettent le lec­teur en appé­tit pour un ouvrage qui serait “magni­fique“ et “magis­tral“.
C’est peu dire qu’on tombe de haut, avant même d’en avoir absorbé la moi­tié, tant l’écriture d’Andrew Solo­mon s’avère, dans la plu­part des repor­tages, médiocre, voire indi­geste – à quelques rares excep­tions près.
Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Essais / Documents / Biographies, On jette !