Danielle Mémoire, La Nouvelle Esclarmonde

L’écri­ture entre étouf­fe­ment et respiration

Danielle Mémoire pour­suit sa route avant-gardiste en inven­tant, frag­ments par frag­ments, un étrange « cor­pus » en ver­sions avé­rées et apo­cryphes, selon une logique où s’entassent les mises en abyme afin de plon­ger vers les zones les plus obs­cures de la pen­sée. Une nou­velle fois ses per­son­nages s’écharpent et s’échappent tou­jours, per­sua­dés d’être — sans remords et repen­tir — les auteurs d’un cor­pus qui avance un peu plus vers ce que Blan­chot nomma « l’inachèvement ». Leur « men­songe » s’enfonce dans la fic­tion. Elle-même arti­fice, la vérité cri­tique sur­git par jeu de double bande et en ce qu’il ne fau­drait sur­tout pas consi­dé­rer comme un canu­lar. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Romans

Clara Dupond-Monod, Le roi disait que j’étais diable — Rentrée 2014

Alié­nor, mon cœur t’adore

Clara Dupond-Monod a choisi un bel octo­syl­labe, Le roi disait que j’étais diable, comme titre de son der­nier roman. Elle montre une nou­velle fois sa pré­di­lec­tion pour le Moyen-âge. En effet, cette dia­blesse, c’est Alié­nor d’Aquitaine, une femme de carac­tère qui fut reine de France au XIIe siècle (puis devint reine d’Angleterre par son second mariage). Alié­nor pos­sède quelques points com­muns avec dame Dupont-Monod, par exemple une fas­ci­na­tion par­ta­gée pour l’histoire de Tris­tan et Yseult. N’est-ce pas Clara Dupont-Monod qui, voici quelques années, avait uti­lisé sa belle plume pour racon­ter l’histoire de Tris­tan et Yseut vue par le roi Marc [1] ? Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Romans

Arnaud Blin, Les batailles qui ont changé l’histoire

En quelques heures, tout bascule !

La bataille a été, pen­dant long­temps, un abou­tis­se­ment incon­tour­nable d’un conflit. Les vain­queurs, comme les vain­cus, ont vu le cours de leur l’histoire se modi­fier en bien ou en mal… c’est selon. Arnaud Blin fait une approche nova­trice de quelques-uns de ces moments déci­sifs. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Essais / Documents / Biographies

Grégoire Delacourt, On ne voyait que le bonheur

Quand la quête du bon­heur conduit au pire des malheurs

A com­bien esti­mer une vie ? C’est la ques­tion récur­rente que doit se poser Antoine, expert en assu­rance, quand il s’agit d’indemniser au mieux les vic­times d’accidents et leur famille. Un métier dans lequel il excelle, jusqu’au jour où il com­met une erreur, celle de révé­ler enfin la part d’humanité qui som­meille encore en lui, quand il prend parti pour une vic­time en mal d’argent. Dés lors, sa vie connaît des chan­ge­ments dras­tiques et il remet en ques­tion tout ce qui a fait son quo­ti­dien jusqu’à present. Alors que sa famille connaît des crises et des pas­sages à vide, il essaie tant bien que mal de gar­der la tête hors de l’eau Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Romans

Celle qui fut chanteuse à Séville : entretien avec Laura Vazquez

Lécri­ture de Laura Vaz­quez sur­prend par la vigueur de son inter­ro­ga­tion créa­trice. Elle se nour­rit du vécu qu’elle sonde ou monte en flèche selon une « Ren­gaine » aussi lyrique que drôle. La mémoire se recom­pose afin de faire sur­gir le futur en une volonté poé­tique qui dépasse les formes four­nies par la tra­di­tion lit­té­raire. Des audaces pénètrent les sou­bas­se­ments du passé avec la délec­ta­tion salu­taire selon des «ameu­ble­ments » qui s’écartent de l’autofiction. L’imaginaire car­bure dans la dyna­mique de l’écriture qui ne s’enveloppe pas for­cé­ment du récon­fort de la résur­rec­tion.
Tiraillée entre ce qui assaille et ce qui se perd, l’auteure est autant sur un lit de fer que sur un lit de braise, face à une pro­blé­ma­tique tant de la clô­ture que du rayon­ne­ment, tant de la vie secrète que de déploie­ment du monde. Et qu’importe si les mâles sont par­fois, au mieux, ce qu’ils sont : un bois flotté dans les calanques.

Entre­tien :

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
J’ai faim ou alors j’ai soif. J’ai sou­vent faim ou soif. Si je n’avais pas faim ou soif, je ne me lève­rais jamais peut-être. Conti­nue rea­ding

Leave a Comment

Filed under Entretiens, Erotisme, Poésie